Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 10:32

Un activiste politique thaïlandais emprisonné d’après la loi controversée du royaume contre les insultes à la monarchie a été relâché vendredi 4 Octobre après avoir bénéficié d’une grâce royale.

 

Liens:
http://thailande.vraiforum.com/t4008-Surachai-Sa-darn-detenu-pour-lese-majeste.htm

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-un-autre-detenu-pour-lese-majeste-surachai-sa-darn-102992199.html

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-l-etrange-affaire-de-surachai-sa-darn-115014395.html


Surachai Danwattananusorn, 71 ans, avait été condamné à 12 ans et 6 mois de prison pour avoir, entre autre, fait des remarques sur la famille royale lors d’un discours sur les supporters des “Red Siam”.
"Je suis très heureux et reconnaissant”, a dit Surachai à l’AFP après sa libération."Sans cette grâce royale, je serais resté en prison jusqu’à mes 80 ans”, a ajouté l’activiste, qui a passé 2 ans et 7 mois dans la maison d'arrêt de Bangkok.

Une loi controversée

Son épouse Pranee, 56 ans, a dit que Surachai avait vécu "des incidents très difficiles" en prison. "C’était très intense pour lui. Un homme de 70 ans ne devrait pas avoir à affronter ce genre de choses".

Les tribunaux thaïlandais ont récemment rendu des décisions très sévères pour insultes à la monarchie, au désarroi des militants pour les droits de l’Homme.
L’avocat de Surachai, Karom Polpornklang, a précisé que son client avait demandé une grâce royale à trois reprises avant d’être libéré.

La famille royale est un sujet extrêmement sensible en Thaïlande, et les demandes de réforme se font de plus en plus fortes afin d’assouplir la législation sur la loi contre le crime de lèse majesté.

D’après la loi, une personne accusée d’avoir insulté le roi, la reine, l’héritier ou les régents pourra être condamnée à 15 ans de prison.
"Si on amendait cette loi, cela bénéficierait non seulement au peuple mais aussi au roi" explique Surachai. "Récemment, on a vu le roi accorder régulièrement des grâces. Cela prouve que le roi voit aussi des faiblesses dans cette loi".

Un instrument politique contre les partisans de Thaksin

En juillet, une grâce royale avait permis la libération d’un thaïlandais condamné à une peine de 13 ans d’emprisonnement pour avoir posté sur internet des commentaires considérés comme offensant pour la monarchie.

Les détracteurs expliquent que la loi sur la lèse majesté est politisée et utilisée contre le mouvement des Chemises Rouges, loyal à l’ancien premier ministre en exil Thaksin Shinawatra.

 

Surachai

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires