Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 16:01

Un article d'Andrew Spooner

Lien de l'article:

http://asiaprovocateur.blogspot.com/2014/02/terror-human-shields-lies-and-bbc.html


La plupart des gens qui lisent ce blog, ou me suivent sur d'autres médias sociaux, savent que je suis explicitement sympathique pour les Chemises rouges de Thaïlande.

Je crois que les Chemises rouges représentent, dans les termes les plus larges, un mouvement engagé vers la démocratie et les droits politiques pour tous les Thaïlandais.
Mais je n'ai aucune sympathie pour les actes de terrorisme, et les attaques contre les rassemblements du PDRC qui ont entraîné la mort de plusieurs enfants ne peuvent être définies qu'en tant que tel.
Indépendamment de leur affiliation politique, j'espère que les auteurs de ces actes vicieux seront arrêtés et jetés en prison pour un temps très très long. Tergiverser sur cela ne révèle aucun engagement de tout type de soutien aux valeurs progressistes ou démocratiques. L'utilisation d'armes semi-automatiques ou de grenades dans les zones où se trouve des civils non armés est le genre de chose que nous en sommes venus à attendre d'Abhisit, de Suthep et de l'armée thaïlandaise, pas des Chemises rouges. Une raison pour laquelle mon esprit est encore très ouvert sur la question de qui a commis ces actes de terreur.

Après les attaques terroristes à Ratchaprasong, j'ai tweeté que le PDRC utilisait des enfants et des familles comme boucliers humains. Je tiens à le re-souligner en affirmant que le PDRC utilise systématiquement des enfants et des familles comme boucliers humains.

Je maintiens cela.

J'ai été très vite condamné pour avoir tweeté ces commentaires et ai été accusé par des personnes qui soutiennent clairement le PDRC de collusion avec l'assassinat des enfants.

Pourtant, il est clair que le PDRC a délibérément et systématiquement utilisé des familles et des enfants comme "couverture" lors de leurs rassemblements afin de créer des événements susceptibles d'attirer les familles dans ces rassemblements, dans lesquels les dirigeants du PDRC s'engagent alors dans des discours de haine routinière et répétée et appellent à la violence.

De violents gardes du PDRC, souvent ivres, patrouillent le long des barricades de ces rassemblements et extorquent, battent, et même torturent ceux qu'ils jugent mériter un tel traitement.

Après s'être engagé dans de telles actions, ces "gardiens" disparaissent de nouveau dans les zones "favorables aux familles", sachant que les autorités se garderont de risquer un combat sanglant afin de poursuivre ces "gardiens" près de tant de familles et d'enfants non armés.

Nous avons pu voir plusieurs centaines de photos d'enfants prises dans les manifestations du PDRC. Il y a des images d'enfants ornés d'insignes du PDRC assis sur les barricades, des images d'enfants qui ont évidemment été mis en première ligne des manifestations et qui ont subis les séquelles des gaz lacrymogène, des images d'enfants agissant apparemment comme "protection rapprochée" pour le fasciste thaïlandais, Suthep Thuagsuban et même des clips vidéo de très jeunes enfants thaïlandais habillé en costume du PDRC chantant des chansons de combat fascistes.

Il n'y a pas de doute que le PDRC a placé des enfants au centre de sa lutte politique. Compte tenu de l'indifférence notée de Suthep concernant la vie humaine (en 2010, il a déclaré que les Chemises rouges avaient été tués parce qu'ils avaient "courus vers les balles") Je pense qu'il est raisonnable de supposer qu'il n'a aucun problème de conscience avec cela.

Après tout Suthep peut toujours courir vers l'un de ses hôtels de luxe, quand les balles commenceront à voler.

L'UNICEF a apporté un souffle de raison dans cette terrible série d'événements et a exigé que tous les enfants soient interdits d'assister aux rassemblements du PDRC. Je suis d'accord de tout mon cœur.

Ce violent soulèvement fasciste n'est pas une place pour les enfants. Seul un idiot pourrait penser le contraire.

Et seul celui qui n'a aucune morale ni éthique, comme les terroristes qui ont attaqué le PDRC, continuent de nier que le PDRC place délibérément les enfants et les familles en danger.

Et c'est pour cette raison que le correspondant de la BBC, Jonathan Head, a décidé de propager le mensonge comme quoi les enfants tués à Ratchaprasong ne fréquentaient pas la protestation.

Pourquoi a-t-il fait cela? Pourquoi n'a-t-il même pas fait le travail de base d'un journaliste et rapporté les faits?

Je lui ai posé cette question mais il a refusé de répondre. 

Il vient d'être nommé président du FCCT (Foreign Correspondents' Club of Thailand), un rôle qui nécessite d'être parfaitement obséquieux.
Regardons les faits. Il ne fait aucun doute que les enfants, qui sont morts à Ratchaprasong, étaient habillés en costume du PDRC et étaient également derrière les barricades de la manifestation quand ils sont morts.

Il y a de nombreux clips vidéo et les photos qui prouvent cela au-delà de tout doute raisonnable (désolé, mais je ne veux pas partager des clips d'enfants morts ici, vous pouvez les rechercher et les trouver vous-même).

Oui, pour certains, il peut être désagréable de signaler ces faits.

Ces mêmes personnes peuvent également interroger la pertinence de ces faits par rapport à une attaque terroriste.

Il peut y avoir une certaine base pour le dégoût. Je comprends pourquoi quelqu'un pourrait trouver difficile de lire ces vérités après une telle tragédie.

Mais il est sûr que les mensonges sciemment divulgués sur ces événements tragiques sont, de loin, bien pire.

Ceux qui commentent et analysent la crise actuelle en Thaïlande se doivent de dire ces vérités inconfortables mais nécessaires.

Il ne devrait pas y avoir de place pour les enfants lors des manifestations du PDRC. Ils ne sont pas dans des lieux "favorables à la famille", il n'y a pas de "zones de familles" acceptable et prétendre que ces rassemblements violents et vicieux sont autre chose que des festivals de haine fasciste est un mensonge honteux et dégoûtant.

Il est temps de mettre fin aux mensonges sur les rassemblements du PDRC diffusés actuellement par Jonathan Head, les partisans du PDRC parmi les expatriés et la direction  du PDRC elle-même.

Comme l'UNICEF l'a clairement dit, les rassemblements du PDRC  ne sont pas des lieux adaptés aux enfants.

 

Photo ci-dessous: un jour après le drame, un des rédacteurs de Libérez-Somyot a pris en photo des enfants devant un barrage du PDRC

Dek.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires