Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 06:03

La nouvelle rubrique de Libérez-Somyot
Allez! On y croit quand même...

Encore une petite sur la presse.
Un évènement anodin s'est produit ce week-end qui me fait revenir sur l'ignorance, la désinformation, la collaboration ( vieux réflexe cocardier...) de ce qui fait un "bon" journaliste français à notre époque.
Le XXI ème siècle, je le rappelle!
Le bon vieux scribouillard de nos fantasmes a bel et bien disparu. Trop chers les correspondants, les frais d'envoyés spéciaux, la plupart des médias se rabattent sur l'abonnement AFP, Reuters, pompe ( nous aussi mais on n'est pas journaleux!) sur le net et, en Thailande, on pompe allègrement sur le summum du torchon de presse: Bkk Post et le Nation.
Or, ce Samedi, une invitation avait été lancée pour une discussion "informelle", officieuse pour débattre de la situation actuelle en Thailande.
Au menu, trois "pontes" du système gouvernemental thai ( Politicien, haut fonctionnaire et gradé de l'armée) face à un panel d'invités composé de journalistes et de "curieux", d'expatriés voulant comprendre et participer avec leur faibles moyens au débat et surtout à la lutte pour le maintien et l'expansion de la démocratie .
Car, eux, ils aiment ce pays...
Invitation libre postée là où les "initiés" ont l'habitude de se retrouver.
Présents entre autre, un journaliste américain d'un des plus gros tirage des USA, le correspondant permanent d'une importante agence de presse japonaise et d'un journaliste espagnol.
Farangs: anglo-saxons, nippons et... Un seul français!
Alors....
La presse française...
Elle est où?
Dans ton cul!

Voici un résumé avec modération (...) de ce que vous ne lirez nulle part ailleurs du moins, en français par le seul représentant du pays "DES DROITS DE L'HOMME" à ce débat:


"Un grand diner, mais de nombreuses informations pessimistes.
Je suis allé diner avec des membres importants du Pua Thai et un officier de haut rang de l’armée. Malheureusement, j’ai de mauvaises nouvelles . Je ne peux pas dévoiler toutes les informations reçues mais, en voici certaines:
1 - Suranand Vejjajiva, le cousin d'Abhisit, qui est membre du Pua Thai et un conseiller de gouvernement, serait en fait l'agent du Conseil privé au sein du gouvernement.

2 - Le 18 février, la police est tombée dans un piège. Tout d'abord, un accord avait été conclu entre Suthep et Chalerm. L'accord était qu'ils se battraient entre eux un petit peu pour sauver la face mais qu'il n'y aurait pas de blessés ni de morts et que la police finirait par réoccuper la zone de Ratchadameurn. Mais "une certaine personne" a envoyé des soldats afin de saboter l'accord et tirer sur la police.
Sukhumband Paripatra, le gouverneur de Bangkok, est impliqué avec cette "personne".

3 - Lorsque Yingluck Shinawatra a été informée de ce qui était en train de se passer, elle a immédiatement téléphoné à Chalerm pour lui ordonner de retirer la police. Mes correspondants ont ajouté qu'elle "était très sensible et ne voulait aucune perte de vie humaine à tous prix". Elle ne veut pas devenir "le boucher de Bangkok numéro 2 (le premier étant Abhisit Vejjajiva)".

4 - Lorsque le PDRC a tenté de prendre d'assaut Government House il y a quelques semaines et lorsque la police a répondu par des gaz lacrymogènes, deux dirigeants des chemises rouges , Nattawut Saikua et Jatuporn Promphan se sont enfuit mais pas Yingluck.
Elle y est restée toute la journée.

5 - Aujourd'hui, 500 hommes lourdement armés sont présents dans le site d'occupation du PDRC à Ratchadameurn. Ce sont des soldats d'élite.

6 - Le haut commandement de l'armée aurait une liste de dirigeants chemises rouges à arrêter.

7 - De nombreux groupes chemises rouges dans le Nord et dans l'Issan auraient déjà caché des armes et organisé des groupes armés prêt à se battre.

8 - Beaucoup de généraux ne peuvent absolument pas accepter le fait que Yingluck pourrait avoir une influence, en tant que première ministre, dans la nomination du nouveau chef de l'armée. Prayuth a 60 ans et doit être mis à la retraite en août prochain.

9 - La loi martiale , qui est beaucoup plus sévère que le décret d'urgence , risque d' être proclamé bientôt."

 

 

 

Photo ci-dessous: Le général Prayuth

 

Prayuth

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires

Farangissan 24/02/2014 06:32

Bonjour;
la, je suis dubitatif, je ne pense pas que ca soit notre ami d'Ubon qui a ecrit cet article mais plutot notre ami journaliste a Bangkok;
je reviens sur le "2"; je croyais bien que la "certaine personne" etait deja morte, ah! a moinsse que ce soit la grosse... Celle la, elle perd rien a attendre la fin du conflit...

De mes lectures diverses et (a)variees, il en ressort que Suthep et ses crabes font tout pour que l'armee intervienne; ce qu'elle fait deja malgre les denegations de l'etat Major .
il en ressort aussi que les diverses factions composant les Rouges sont pretes a se battre et ca ne sera pas avec des machettes et des couteaux de boucher .
Je crois que Suthep et le traite Abhisit ont mise sur le mauvais cheval...