Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 13:45

Un article de l'Agence France Presse (AFP)

Lien:

http://www.20minutes.fr/ledirect/1206959/20130805-thailande-leader-pacifiste-communaute-musulmane-abattu

 

Un leader de la communauté musulmane du sud thaïlandais a été abattu lundi, ont annoncé les autorités, inquiètes de la mort d'un important soutien au processus de paix entre le gouvernement et les rebelles séparatistes de l'extrême sud du royaume.

Yacob Raimanee, imam de la très influente mosquée de Pattani, "a été abattu" lundi après-midi, a déclaré la police de la ville à l'AFP, sans pouvoir donner plus de détails sur les circonstances.

Ce meurtre intervient alors que le pouvoir thaïlandais et le Barisan Revolusi Nasional (BRN, Front national révolutionnaire), un des groupes rebelles avec qui Bangkok a entamé il y a quelques mois des pourparlers inédits, s'étaient mis d'accord pour réduire les violences pendant le ramadan qui se termine dans quelques jours.

L'insurrection a fait plus de 5.700 morts depuis 2004, frappant indistinctement bouddhistes et musulmans dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle et où quelque 60.000 soldats thaïlandais sont postés.

Les insurgés, des musulmans, ne font pas partie d'un mouvement jihadiste mondial, mais se rebellent contre ce qu'ils vivent comme une discrimination contre la population d'ethnie malaise et de religion musulmane dans un pays essentiellement bouddhiste.

La mort de l'imam "est inquiétante", a commenté Paradorn Pattanatabut, chef du Conseil national de sécurité et négociateur en chef thaïlandais. "L'un de ceux qui acceptaient (les discussions) a été tué, alors nous sommes inquiets".

"La façon dont (les insurgés) opèrent est destinée à faire peur aux gens", a-t-il ajouté à l'AFP, assurant malgré tout que les discussions se poursuivraient.

L'organisation Human Rights Watch s'est également inquiétée de l'impact de ce meurtre sur le soutien local aux discussions entre le gouvernement et les rebelles. "Il était la force motrice derrière les efforts pour déradicaliser la jeunesse musulmane dans la province de Pattani et il a également essayé de rassembler du soutien" en faveur des efforts de paix, a souligné Sunai Phasuk, de l'ONG.

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires