Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 17:12

Un article de Numnual Yapparat

Lien de l'article:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/03/17/general-prayut-chan-ocha-a-man-of-wrong-doing/

Aujourd'hui, nous avons vu les organismes dits indépendants offrant une solution stupide et antidémocratique à la crise. Ils ont suggéré que Sutep et Yingluk nomment ensemble 10 personnes neutres acceptables pour résoudre la crise. Si les noms coïncidaient, alors la Commission électorale nommerait ces personnes afin d'élaborer une nouvelle feuille de route pour la Thaïlande. C'est risible!
Puis le chef de l'armée est venu soutenir cette idée. Prayut a également fait un commentaire sur le nouveau dirigeant de l'UDD, Jatuporn Prompan. Prayut a averti Jatuporn en disant "de ne pas utiliser la violence et de respecter la loi". Il a du toupet!
En 2010, c'est Prayut qui a ordonné le massacre de 90 Chemises rouges non armés qui réclamaient la démocratie. Il est celui qui doit être jugé pour l'utilisation de la violence et le meurtre de personnes innocentes. Lui et les soi-disant "organismes indépendants" ont organisé le sabotage des élections de février. Ils empêchent la formation d'un gouvernement démocratiquement élu. Ils permettent l'utilisation de la violence aux miliciens de Sutep sans les condamner. Prayut a placé des troupes dans des bunkers autour de Bangkok, mais pas pour défendre la démocratie. Il est inacceptable de laisser des officiers de l'armée, comme lui, faire de tels commentaires sur le dirigeant de l'UDD. Le chef de l'armée n'a pas le droit de faire des commentaires sur la politique. Il devrait avoir le devoir de suivre les ordres du gouvernement, et non l'inverse. Nous devons établir cette règle afin d'obtenir la démocratie.
N'espérez rien de la part des médias traditionnels parce qu'ils n'ont jamais soutenu la démocratie ni condamné les militaires. Nous les voyons toujours interviewer les chefs de l'armée sur des questions importantes au lieu d'entendre ce que les gens ordinaires ont à dire.
Le leadership chemise rouge de l'UDD sera-t-il plus progressistes ou militants avec Jatuporn? Non, il parle bien mais manque de propositions concrètes. Il n'a rien dit au sujet des prisonniers politiques ou de la nécessité de réduire la puissance de l'armée. Il ne sera pas différent de la précédente dirigeante Tida Tawornset.
L'impasse politique continue...

Le général Prayut Chan-Ocha: un homme d'actions répréhensibles
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 02:11

La Cour pénale a commencé à juger une femme de 65 ans accusée d'avoir marché sur une image du Roi en juillet 2012 et qui a été poursuivie pour violation de la loi de lèse-majesté.
La femme, dont le prénom est Thitinan, a été accusé d'avoir diffamé le Roi en ayant marché sur la photo de ce dernier lors d'un rassemblement des Chemises jaunes devant la Cour constitutionnelle le 13 juillet 2012. Les manifestants chemises jaunes ont porté plainte contre elle auprès de la police et vont témoigner contre elle lors de l'audience.
L'accusée a été diagnostiqué comme bipolaire en 2003. Après avoir été l'objet de poursuites, elle a été détenue dans un hôpital psychiatrique pendant 45 jours, puis à l'Institut correctionnel des femmes à Bangkok pendant environ un mois. Plus tard, elle a été libérée grâce à une caution de 300 000 baht .
Si le tribunal estime que Thitinan est complètement handicapée mentale, elle ne sera pas tenu responsable, mais s'il est prouvé qu'elle n'était que partiellement malade mentale au moment ou elle a commis l'acte, elle recevra une punition réduite.
Le tribunal entendra les témoins à charge entre le 11 et le 14 mars. Les témoins de la défense seront entendus le 18 Mars à la Cour pénale de Bangkok.
L'article 112 du Code pénal de Thaïlande est la plus dure loi de lèse-majesté du monde. Il stipule que "quiconque diffame, insulte ou menace le Roi, la Reine, l'héritier présomptif ou le régent, sera puni d'un emprisonnement de trois à quinze ans." Les détracteurs de la loi affirment que cette dernière est utilisée comme instrument politique et limite sévèrement la liberté d'expression.

Source:

http://www.prachatai.com/english/node/3892

Photo: une Thaïlandaise revendique son opposition à la loi de lèse-majesté

Photo: une Thaïlandaise revendique son opposition à la loi de lèse-majesté

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 05:37

Lors de l'élection du 2 février 2014 en Thaïlande, le Parti Pua Thai aurait remporté au moins 276 sièges sur 332 circonscriptions

Selon Noppadon Pattama, le Parti Pua Thai aurait remporté au moins 276 sièges sur les 332 circonscriptions dans lesquelles l'élection a pu se dérouler sans incidents.
Noppadon Pattama, membre du Parti Pua Thai et conseiller juridique de Thaksin Shinawatra, affirme que le Parti Pua Thai va obtenir au moins 276 sièges sur les 332 circonscriptions dans lesquelles l'élection a pu se dérouler sans incidents. Cependant, les chiffres officiels doivent être annoncés par la Commission électorale. En plus des 276 sièges remportés par le Parti Pua Thai au scrutin majoritaire, il faut rajouter les députés élus à la proportionnelle (en Thaïlande, 375 députés sont élus au scrutin majoritaire à un tour et 125 à la proportionnelle. Il faut avoir au moins 250 élus pour obtenir la majorité absolue). A partir de maintenant, il ne reste que 43 circonscriptions à l'échelle nationale dans lequel l'élection doit être achevé suite à l'obstruction causée par les manifestants anti-démocratique.

Noppadon Pattama exhorte la Commission électorale à exercer ses fonctions et à s'assurer que l'élection aura lieu dans les 43 circonscriptions restantes dès que possible. La Thaïlande a besoin d'un nouveau gouvernement pour diriger le pays et toute absence trop longue de gouvernement effectif risque de mettre en péril les intérêts nationaux.

Source:

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/757845210892375

Noppadon Pattama

Noppadon Pattama

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 05:19

Le 14 mars dernier, les familles de deux civils qui ont été tués par l'armée en 2010, ont intenté des poursuites pour meurtre contre les anciens chefs du gouvernement de l'époque.
Abhisit Vejjajiva et Suthep Thaugsuban, respectivement premier ministre et vice-Premier ministre à l'époque, sont poursuivis en justice pour des meurtres prémédités.
Le procès sera spécifiquement axé sur la mort de deux des six civils qui ont été abattus alors qu'ils avaient trouvé refuge à l'intérieur du temple Wat Pathumwanararm dans le centre de Bangkok, le 19 mai 2010, le jour où les militaires, agissant sous les ordres d'Abhisit, ont lancés un assaut final contre les manifestants chemises rouges qui avaient occupés le quartier financier de Bangkok pendant des mois.
Selon enquête judiciaire, les soldats qui étaient postés dans la station du BTS en face du temple, ont tirés sur le sanctuaire et tué six civils, bien que le gouvernement ait désigné le temple comme étant une "zone de sécurité" par la suite. Plusieurs médecins bénévoles figurent parmi les morts.
Aujourd'hui, les familles de deux des civils tués, Suwan Sriraksa et Attachaï Chumchan, ont désigné un avocat pour poursuivre Abhisit et Suthep en leur nom.
Il appartient maintenant à la cour d'accepter ou non le procès, a dit l'avocat Chokechai Angkaew lors d'une conférence de presse qui s'est tenue devant la Cour pénale de Ratchapisek à Bangkok.
Les familles des quatre autres victimes qui ont été tués dans le temple Wat Pathumwanararm envisagent également leurs propres procès.
Abhisit et Suthep font également face à des accusations de meurtre distinctes déposées par les procureurs pour leurs rôles lors de la répression de 2010 qui a coûté la vie à plus de 90 personnes, la plupart étant des civils.
Source:

http://en.khaosod.co.th/detail.php?newsid=1394787445&typecate=06&section=

Abhisit

Abhisit

Suthep

Suthep

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:42

Jatuporn Phromphan a été élu nouveau dirigeant par les membres de l'UDD. Il remplace Thida Thavornseth dans cette fonction.

Voici un extrait du discours de Jatuporn Phromphan à l'occasion de son intronisation:

"Notre sang est rouge aussi. Pourquoi Abhisit, Prayuth et Suthep, qui ont tué des gens il y a quatre ans, n'ont pas été mis en accusation pour leurs crimes? Pourquoi les "élitocrates" et les institutions de ce pays influencées par eux, font tout ce qu'ils peuvent pour chasser ce gouvernement qui a pourtant obtenu son mandat du peuple lors d'élections démocratiques? Auparavant, Prem Tinsulanonda a osé affirmer que l'armée était le dernier défenseur du peuple. Cela signifie que les "élitocrates" pensent que les coups d'Etats militaires seraient un moyen justifié pour diriger les gens. Nous ne le permettrons pas et nous agirons en tant que mouvement populaire et défendrons la démocratie s'ils osaient faire un coup d'Etat. Nous, les Chemises rouges, nous battrons ensemble pour l'unité du peuple thaïlandais. Nous sommes des gens politiquement conscients, et nous pouvons très bien prendre des décisions politiques pour nous-mêmes. Nous aimons la démocratie, et nous allons la défendre dans ce pays en suivant la pensée du grand Pridi Banomyong."

Discours du nouveau dirigeant de l'UDD, Jatuporn Phromphan

Note: Libérez Somyot a publié en août 2012 un extrait de la pensée "du grand Pridi Banomyong".

Lien:

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-mon-adolescence-revolutionnaire-par-pridi-banomyong-109171714.html

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:45

Torturé et assassiné par les antidémocrates
Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/15/murder-torture-and-anti-democrats/


Khaosod rapporte que "la police a élargi l'enquête sur la tentative d'assassinat d'un Chemise rouge après que des preuves suggèrent que l'affaire pourrait être liée à celle de deux autres cadavres trouvés plus tôt cette année."
La police a expliqué que le dirigeant antidémocrate Issara Somchai, ainsi que cinq gardes du PDRC, devraient faire face à des accusations de "tentative d'assassinat préméditée, détention illégale conduisant à des préjudices graves et agressions physiques."
Selon le témoignage de la victime "les suspects l'ont plus tard jeté dans la rivière Bang Pakong, à l'est de Bangkok, avec les pieds et les mains liés ensemble, mais un groupe d'habitants a sauvé l'homme et l'a envoyé à l'hôpital."
Maintenant la police affirme que ce cas "n'est peut-être pas un incident isolé." L'affaire présente "de nombreuses similitudes avec les récentes découvertes de cadavres à Bangkok," a-t-elle expliqué:
Le 28 janvier , la police a trouvé un cadavre portant une tenue des protestataires anti-gouvernementaux à côté de la voie ferrée dans le quartier Prachachuen, et près d'un mois plus tard, le 26 février, un autre cadavre avec des vêtements et des accessoires anti-gouvernementaux a été trouvé dans un sac immergé près de la jetée de l'Hôtel Riverside sur la rive ouest du fleuve Chao Praya.
Le premier corps a été identifié comme étant celui de Boonthiang Kham-Im, un résident de la province de Chaiyaphum âgé de 41 ans, tandis que le second corps reste non identifié, a expliqué le major-général de la police Thitirat.
Couplé avec le cas de Yuem, les trois hommes ont des traces de torture sur le corps, selon le major-général de la police Thitirat. Dans ces trois cas, dit-il, les morts et le survivant ont été retrouvés avec les pieds et les mains liés, et portaient des accessoires anti-gouvernementaux qui pourraient avoir été rajoutés... Yuem a déjà dit aux policiers que les gardes lui avaient mis un sifflet autour du cou juste avant de le balancer dans la rivière.
En outre, selon le commandant adjoint, l'enquête a révélé que Yuem et Boonthiang ont des liens avec le mouvement des Chemises rouges, soulevant la spéculation que le coupable dans les trois cas a commis ces crimes pour des motifs politiques avec l'intention de cacher les corps après.
La police "a acquis des images de vidéosurveillance qui ont filmé le moment ou les suspects sont arrivés dans une voiture au pont Rama VIII et ont jeté un corps non identifié dans la rivière Chao Praya avant de s'enfuir peu de temps après." La vidéo des événements est disponible sur ce lien:

https://www.facebook.com/photo.php?v=843452085668449&set=vb.173829542630710&type=2&theater

Photo: un des deux corps retrouvé par la police

Photo: un des deux corps retrouvé par la police

Photo: Yuem à l'hôpital après avoir été secouru

Photo: Yuem à l'hôpital après avoir été secouru

Photo: Issara Somchai, le chef présumé des escadrons de la mort du PDRC et ancien député de Pibun Mangsahan (province d'Ubon Ratchathani) de l'antidémocratique et mal nommé Parti Démocrate

Photo: Issara Somchai, le chef présumé des escadrons de la mort du PDRC et ancien député de Pibun Mangsahan (province d'Ubon Ratchathani) de l'antidémocratique et mal nommé Parti Démocrate

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 03:15

Des milliers de membres du Front uni pour la Démocratie contre la Dictature (UDD) des provinces centrales se sont réunis dans la vieille capitale d'Ayutthaya samedi 15 mars.

Les Chemises rouges du Centre de la Thaïlande se sont réunis à Ayutthaya

L'événement a eu lieu dans l'arène sportive provinciale du district de Phra Nakhon Si Ayutthaya. Les Chemises rouges des provinces de Samut Prakan, Nonthaburi, Pathum Thani, Sing Buri, Chai Nat, Ang Thong, Suphan Buri et Ratchaburi s'y sont rassemblés.

Nisit Sintuphrai a ensuite conduit un groupe de personnalités chemises rouges dans une excursion en bateau autour de l'île, où l'ancienne capitale se trouve.

Les Chemises rouges du Centre de la Thaïlande se sont réunis à Ayutthaya
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 03:05

L’armée thaïlandaise accusée d’avoir tué 15 bûcherons cambodgiens

L’armée cambodgienne a accusé les forces thaïlandaises d’avoir tué 15 villageois ayant traversé la frontière illégalement pour abattre des arbres de grande valeur, une accusation catégoriquement niée par Bangkok.

Douze bûcherons cambodgiens ont été tués par balles le 5 mars et trois autres une semaine plus tard, après être entrés sur le territoire thaïlandais dans la province de Preah Vihear pour couper du bois de rose, a indiqué à l’AFP Preap Thoeurth, un responsable du Renseignement militaire cambodgien.

«Les autorités ont expliqué aux gens de ne pas traverser la frontière pour couper du bois, mais le bois de rose est très cher», a-t-il ajouté.

Pen Song, commandant militaire dans la province cambodgienne, a confirmé les faits. «Nous avons demandé (à l’armée thaïlandaise) de ne pas tuer les bûcherons cambodgiens, mais de les arrêter et de leur faire payer une amende, mais ils continuent à les tuer. Nous ne savons pas quoi faire», a-t-il déclaré.

Mais le général Prawit Hookaew, porte-parole régional de l’armée thaïlandaise, a rejeté les accusations, soulignant qu’il était «impossible» qu’autant de Cambodgiens aient été tués sans une protestation officielle de Phnom Penh.

Des bûcherons cambodgiens entrent régulièrement sur le territoire thaïlandais, souvent à la recherche de bois de rose, très demandé en Chine et au Vietnam, et dont le prix peut atteindre des milliers de dollars le mètre cube.

Les responsables cambodgiens, dont le Premier ministre Hun Sen, ont plusieurs fois demandé à la Thaïlande d’arrêter les fautifs au lieu de leur tirer dessus.

Les forêts cambodgiennes ont elles-mêmes été dévastées par des années d’exploitation illégale des bois rares.

La frontière entre les deux pays n’a jamais été totalement démarquée, notamment en raison des nombreuses mines laissées par des années de guerre civile au Cambodge.

Selon le ministère cambodgien de l’Intérieur, au moins 69 bûcherons cambodgiens ont été tués l’an dernier par les forces thaïlandaises après avoir traversé la frontière illégalement.

Sources:

http://www.liberation.fr/societe/2014/03/14/l-armee-thailandaise-accusee-d-avoir-tue-15-bucherons-cambodgiens_987028

http://khmerization.blogspot.co.uk/2014/03/thai-troops-accused-of-killing-15.html

Photo: un bûcheron victime de l'armée thaïlandaise

Photo: un bûcheron victime de l'armée thaïlandaise

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 12:27

Un article de Numnual Yapparat

Lien de l'article:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/03/12/constitutional-court-needs-to-be-abolished/


C'est un nouveau jour sombre pour la Thaïlande. La Cour constitutionnelle (CC) a jugé que le programme de train à grande vitesse du gouvernement était censé être "inconstitutionnel". Après le communiqué de presse de cette dernière, un grand nombre de gens ont exprimé leur colère face à ce tribunal kangourou en postant des photos de merde sur la page Facebook de la Cour.
Dans les circonstances actuelles, la CC non élue se comporte comme une dictature. La prochaine fois, la CC peut juger que le résultat de la dernière élection est nul et non avenue. Si les choses évoluent de cette façon, tôt ou tard ils vont obtenir ce qu'ils veulent: le renversement du gouvernement élu.
Le projet de train à grande vitesse pourrait bénéficier à des millions de personnes. Il permettrait de fournir des transports publics rapides et sûrs. À l'heure actuelle, les routes sont un piège mortel pour les pauvres, en particulier les jours fériés. Il contribuerait également à réduire les émissions de carbone causées par les voyages aériens. La CC a affirmé qu'un tel projet "détruirait la discipline budgétaire". La CC et les antidémocrates sont tous des néolibéraux extrêmes. Ils détestent les dépenses du gouvernement pour des projets utiles aux citoyens, mais supportent les dépenses somptuaires pour les cérémonies de l'élite et l'armée.
Pourquoi devons-nous permettre à 9 juges idiots de faire revenir en arrière le développement du pays? La CC n'a fait que chercher à détruire la démocratie. Je crois que nous avons besoin d'une campagne sérieuse pour réclamer l'abolition de la Cour constitutionnelle. Nous devons sensibiliser le public sur le fait que les principales politiques nationales devraient être débattues par les citoyens et décidées par le processus démocratique au lieu de laisser les conservateurs non élus prendre les décisions. Pour ce faire, nous avons besoin de mobiliser le mouvement de masse pro-démocratie pour lutter. Sinon, nous allons retomber dans les jours sombres où les militaires dirigeaient la Thaïlande. Yingluk et le Parti Pua Thai ne parviennent pas à fournir le leadership nécessaire et les dirigeants de l'UDD sont devenus de simples partisans du gouvernement. Nous avons désespérément besoin de nouveaux dirigeants progressistes.
Lorsque nous parlons de démocratie, nous devons aller au-delà des élections et discuter de ce qui doit changer dans la société que nous voulons. Nous devons parler de ce genre de politiques d'économie que nous souhaitons soutenir et la façon de dépenser l'argent public dans l'intérêt de la majorité. Nous devons parler de la façon de réformer les institutions publiques. Nous devons parler de la façon de réduire systématiquement la puissance de l'ordre ancien.

La Cour constitutionnelle doit être dissoute
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 11:04

Anti-agriculteur

Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/12/anti-farmer/

Dans un rapport tout à fait remarquable, le Bangkok Post a déclaré que les antidémocrates, les nouveaux "amis" des agriculteurs, ont "forcé le ministère du Commerce à reporter sa vente aux enchères prévue de 240 000 tonnes de riz via la Bourse Agricole de Thaïlande."
Les lecteurs se souviendront que les agriculteurs ont généralement manifesté parce qu'ils voulaient être payés pour leur riz. Les antidémocrates ont sauté sur cette occasion et ont proclamé haut et fort qu'ils étaient les "amis" de ces agriculteurs et les soutenaient dans leur lutte pour obtenir leurs paiements.
Toutefois, lorsque le ministère du Commerce essaie de vendre du riz, "Tinnakorn Ornpathum, un des dirigeants du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), a mené un grand groupe de ses partisans du parc Lumpini au ministère du Commerce dans une manifestation de soutien en faveur des agriculteurs [sic.] campant devant le ministère et exigeant le paiement des céréales au titre du régime de subvention du riz de l'État".
Les manifestants de Tinnakorn ont "exhorté les fonctionnaires à cesser de travailler et à quitter le ministère" et "à couper l'électricité au ministère."
PPT est déconcerté. Empêcher l'état de vendre le riz n'est pas le meilleur moyen d'obtenir les paiements pour les agriculteurs. Il est clair que les antidémocrates ne sont pas les alliés des riziculteurs.

Le PDRC sabote une tentative du gouvernement pour vendre du riz
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article