Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:42

Jatuporn Phromphan a été élu nouveau dirigeant par les membres de l'UDD. Il remplace Thida Thavornseth dans cette fonction.

Voici un extrait du discours de Jatuporn Phromphan à l'occasion de son intronisation:

"Notre sang est rouge aussi. Pourquoi Abhisit, Prayuth et Suthep, qui ont tué des gens il y a quatre ans, n'ont pas été mis en accusation pour leurs crimes? Pourquoi les "élitocrates" et les institutions de ce pays influencées par eux, font tout ce qu'ils peuvent pour chasser ce gouvernement qui a pourtant obtenu son mandat du peuple lors d'élections démocratiques? Auparavant, Prem Tinsulanonda a osé affirmer que l'armée était le dernier défenseur du peuple. Cela signifie que les "élitocrates" pensent que les coups d'Etats militaires seraient un moyen justifié pour diriger les gens. Nous ne le permettrons pas et nous agirons en tant que mouvement populaire et défendrons la démocratie s'ils osaient faire un coup d'Etat. Nous, les Chemises rouges, nous battrons ensemble pour l'unité du peuple thaïlandais. Nous sommes des gens politiquement conscients, et nous pouvons très bien prendre des décisions politiques pour nous-mêmes. Nous aimons la démocratie, et nous allons la défendre dans ce pays en suivant la pensée du grand Pridi Banomyong."

Discours du nouveau dirigeant de l'UDD, Jatuporn Phromphan

Note: Libérez Somyot a publié en août 2012 un extrait de la pensée "du grand Pridi Banomyong".

Lien:

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-mon-adolescence-revolutionnaire-par-pridi-banomyong-109171714.html

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:45

Torturé et assassiné par les antidémocrates
Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/15/murder-torture-and-anti-democrats/


Khaosod rapporte que "la police a élargi l'enquête sur la tentative d'assassinat d'un Chemise rouge après que des preuves suggèrent que l'affaire pourrait être liée à celle de deux autres cadavres trouvés plus tôt cette année."
La police a expliqué que le dirigeant antidémocrate Issara Somchai, ainsi que cinq gardes du PDRC, devraient faire face à des accusations de "tentative d'assassinat préméditée, détention illégale conduisant à des préjudices graves et agressions physiques."
Selon le témoignage de la victime "les suspects l'ont plus tard jeté dans la rivière Bang Pakong, à l'est de Bangkok, avec les pieds et les mains liés ensemble, mais un groupe d'habitants a sauvé l'homme et l'a envoyé à l'hôpital."
Maintenant la police affirme que ce cas "n'est peut-être pas un incident isolé." L'affaire présente "de nombreuses similitudes avec les récentes découvertes de cadavres à Bangkok," a-t-elle expliqué:
Le 28 janvier , la police a trouvé un cadavre portant une tenue des protestataires anti-gouvernementaux à côté de la voie ferrée dans le quartier Prachachuen, et près d'un mois plus tard, le 26 février, un autre cadavre avec des vêtements et des accessoires anti-gouvernementaux a été trouvé dans un sac immergé près de la jetée de l'Hôtel Riverside sur la rive ouest du fleuve Chao Praya.
Le premier corps a été identifié comme étant celui de Boonthiang Kham-Im, un résident de la province de Chaiyaphum âgé de 41 ans, tandis que le second corps reste non identifié, a expliqué le major-général de la police Thitirat.
Couplé avec le cas de Yuem, les trois hommes ont des traces de torture sur le corps, selon le major-général de la police Thitirat. Dans ces trois cas, dit-il, les morts et le survivant ont été retrouvés avec les pieds et les mains liés, et portaient des accessoires anti-gouvernementaux qui pourraient avoir été rajoutés... Yuem a déjà dit aux policiers que les gardes lui avaient mis un sifflet autour du cou juste avant de le balancer dans la rivière.
En outre, selon le commandant adjoint, l'enquête a révélé que Yuem et Boonthiang ont des liens avec le mouvement des Chemises rouges, soulevant la spéculation que le coupable dans les trois cas a commis ces crimes pour des motifs politiques avec l'intention de cacher les corps après.
La police "a acquis des images de vidéosurveillance qui ont filmé le moment ou les suspects sont arrivés dans une voiture au pont Rama VIII et ont jeté un corps non identifié dans la rivière Chao Praya avant de s'enfuir peu de temps après." La vidéo des événements est disponible sur ce lien:

https://www.facebook.com/photo.php?v=843452085668449&set=vb.173829542630710&type=2&theater

Photo: un des deux corps retrouvé par la police

Photo: un des deux corps retrouvé par la police

Photo: Yuem à l'hôpital après avoir été secouru

Photo: Yuem à l'hôpital après avoir été secouru

Photo: Issara Somchai, le chef présumé des escadrons de la mort du PDRC et ancien député de Pibun Mangsahan (province d'Ubon Ratchathani) de l'antidémocratique et mal nommé Parti Démocrate

Photo: Issara Somchai, le chef présumé des escadrons de la mort du PDRC et ancien député de Pibun Mangsahan (province d'Ubon Ratchathani) de l'antidémocratique et mal nommé Parti Démocrate

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 03:15

Des milliers de membres du Front uni pour la Démocratie contre la Dictature (UDD) des provinces centrales se sont réunis dans la vieille capitale d'Ayutthaya samedi 15 mars.

Les Chemises rouges du Centre de la Thaïlande se sont réunis à Ayutthaya

L'événement a eu lieu dans l'arène sportive provinciale du district de Phra Nakhon Si Ayutthaya. Les Chemises rouges des provinces de Samut Prakan, Nonthaburi, Pathum Thani, Sing Buri, Chai Nat, Ang Thong, Suphan Buri et Ratchaburi s'y sont rassemblés.

Nisit Sintuphrai a ensuite conduit un groupe de personnalités chemises rouges dans une excursion en bateau autour de l'île, où l'ancienne capitale se trouve.

Les Chemises rouges du Centre de la Thaïlande se sont réunis à Ayutthaya
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 03:05

L’armée thaïlandaise accusée d’avoir tué 15 bûcherons cambodgiens

L’armée cambodgienne a accusé les forces thaïlandaises d’avoir tué 15 villageois ayant traversé la frontière illégalement pour abattre des arbres de grande valeur, une accusation catégoriquement niée par Bangkok.

Douze bûcherons cambodgiens ont été tués par balles le 5 mars et trois autres une semaine plus tard, après être entrés sur le territoire thaïlandais dans la province de Preah Vihear pour couper du bois de rose, a indiqué à l’AFP Preap Thoeurth, un responsable du Renseignement militaire cambodgien.

«Les autorités ont expliqué aux gens de ne pas traverser la frontière pour couper du bois, mais le bois de rose est très cher», a-t-il ajouté.

Pen Song, commandant militaire dans la province cambodgienne, a confirmé les faits. «Nous avons demandé (à l’armée thaïlandaise) de ne pas tuer les bûcherons cambodgiens, mais de les arrêter et de leur faire payer une amende, mais ils continuent à les tuer. Nous ne savons pas quoi faire», a-t-il déclaré.

Mais le général Prawit Hookaew, porte-parole régional de l’armée thaïlandaise, a rejeté les accusations, soulignant qu’il était «impossible» qu’autant de Cambodgiens aient été tués sans une protestation officielle de Phnom Penh.

Des bûcherons cambodgiens entrent régulièrement sur le territoire thaïlandais, souvent à la recherche de bois de rose, très demandé en Chine et au Vietnam, et dont le prix peut atteindre des milliers de dollars le mètre cube.

Les responsables cambodgiens, dont le Premier ministre Hun Sen, ont plusieurs fois demandé à la Thaïlande d’arrêter les fautifs au lieu de leur tirer dessus.

Les forêts cambodgiennes ont elles-mêmes été dévastées par des années d’exploitation illégale des bois rares.

La frontière entre les deux pays n’a jamais été totalement démarquée, notamment en raison des nombreuses mines laissées par des années de guerre civile au Cambodge.

Selon le ministère cambodgien de l’Intérieur, au moins 69 bûcherons cambodgiens ont été tués l’an dernier par les forces thaïlandaises après avoir traversé la frontière illégalement.

Sources:

http://www.liberation.fr/societe/2014/03/14/l-armee-thailandaise-accusee-d-avoir-tue-15-bucherons-cambodgiens_987028

http://khmerization.blogspot.co.uk/2014/03/thai-troops-accused-of-killing-15.html

Photo: un bûcheron victime de l'armée thaïlandaise

Photo: un bûcheron victime de l'armée thaïlandaise

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 12:27

Un article de Numnual Yapparat

Lien de l'article:

http://uglytruththailand.wordpress.com/2014/03/12/constitutional-court-needs-to-be-abolished/


C'est un nouveau jour sombre pour la Thaïlande. La Cour constitutionnelle (CC) a jugé que le programme de train à grande vitesse du gouvernement était censé être "inconstitutionnel". Après le communiqué de presse de cette dernière, un grand nombre de gens ont exprimé leur colère face à ce tribunal kangourou en postant des photos de merde sur la page Facebook de la Cour.
Dans les circonstances actuelles, la CC non élue se comporte comme une dictature. La prochaine fois, la CC peut juger que le résultat de la dernière élection est nul et non avenue. Si les choses évoluent de cette façon, tôt ou tard ils vont obtenir ce qu'ils veulent: le renversement du gouvernement élu.
Le projet de train à grande vitesse pourrait bénéficier à des millions de personnes. Il permettrait de fournir des transports publics rapides et sûrs. À l'heure actuelle, les routes sont un piège mortel pour les pauvres, en particulier les jours fériés. Il contribuerait également à réduire les émissions de carbone causées par les voyages aériens. La CC a affirmé qu'un tel projet "détruirait la discipline budgétaire". La CC et les antidémocrates sont tous des néolibéraux extrêmes. Ils détestent les dépenses du gouvernement pour des projets utiles aux citoyens, mais supportent les dépenses somptuaires pour les cérémonies de l'élite et l'armée.
Pourquoi devons-nous permettre à 9 juges idiots de faire revenir en arrière le développement du pays? La CC n'a fait que chercher à détruire la démocratie. Je crois que nous avons besoin d'une campagne sérieuse pour réclamer l'abolition de la Cour constitutionnelle. Nous devons sensibiliser le public sur le fait que les principales politiques nationales devraient être débattues par les citoyens et décidées par le processus démocratique au lieu de laisser les conservateurs non élus prendre les décisions. Pour ce faire, nous avons besoin de mobiliser le mouvement de masse pro-démocratie pour lutter. Sinon, nous allons retomber dans les jours sombres où les militaires dirigeaient la Thaïlande. Yingluk et le Parti Pua Thai ne parviennent pas à fournir le leadership nécessaire et les dirigeants de l'UDD sont devenus de simples partisans du gouvernement. Nous avons désespérément besoin de nouveaux dirigeants progressistes.
Lorsque nous parlons de démocratie, nous devons aller au-delà des élections et discuter de ce qui doit changer dans la société que nous voulons. Nous devons parler de ce genre de politiques d'économie que nous souhaitons soutenir et la façon de dépenser l'argent public dans l'intérêt de la majorité. Nous devons parler de la façon de réformer les institutions publiques. Nous devons parler de la façon de réduire systématiquement la puissance de l'ordre ancien.

La Cour constitutionnelle doit être dissoute
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 11:04

Anti-agriculteur

Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/12/anti-farmer/

Dans un rapport tout à fait remarquable, le Bangkok Post a déclaré que les antidémocrates, les nouveaux "amis" des agriculteurs, ont "forcé le ministère du Commerce à reporter sa vente aux enchères prévue de 240 000 tonnes de riz via la Bourse Agricole de Thaïlande."
Les lecteurs se souviendront que les agriculteurs ont généralement manifesté parce qu'ils voulaient être payés pour leur riz. Les antidémocrates ont sauté sur cette occasion et ont proclamé haut et fort qu'ils étaient les "amis" de ces agriculteurs et les soutenaient dans leur lutte pour obtenir leurs paiements.
Toutefois, lorsque le ministère du Commerce essaie de vendre du riz, "Tinnakorn Ornpathum, un des dirigeants du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), a mené un grand groupe de ses partisans du parc Lumpini au ministère du Commerce dans une manifestation de soutien en faveur des agriculteurs [sic.] campant devant le ministère et exigeant le paiement des céréales au titre du régime de subvention du riz de l'État".
Les manifestants de Tinnakorn ont "exhorté les fonctionnaires à cesser de travailler et à quitter le ministère" et "à couper l'électricité au ministère."
PPT est déconcerté. Empêcher l'état de vendre le riz n'est pas le meilleur moyen d'obtenir les paiements pour les agriculteurs. Il est clair que les antidémocrates ne sont pas les alliés des riziculteurs.

Le PDRC sabote une tentative du gouvernement pour vendre du riz
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 07:57

THAILANDE POUR NE PAS MOURIR IDIOT...

Ça y est: la Cour Constitutionelle vient d'annuler les milliard de patates de bahts prévus pour l'amélioration des transports en vue de l'ouverture et surtout le développement de l'ASEAN. Pour cause d'anticonstitutionalité!

"Hyper-compétents" en infrastructures de transports routiers, ferroviaires, ailés ( les z'avions) et surtout en économie, les membres de cette cour ont tout foutu en l'air. Tout cela pour mettre à mal la "dynastie" Taksin.

Et un peu la Thailande aussi, non?

Vicieusement...

Et tu liras plus loin pourquoi le " vicieusement".

Alors que la Thailande s'apprêtait à devenir le hub, le point de rendez-vous, le tracteur de ce marché immense, ce coup porté aux vues économiques futures de l'ancien gouvernement de Yinglkuck Shinawatra commence à faire douter des capacités de ce pays à assurer tous les espoirs que ses partenaires et citoyens avaient misé sur le Pays du Sourire.

En berne, le sourire...

Certains commençaient à se renseigner sur la Malaysie ( Mon dieu, un pays musulman, un avion qui disparait, un complot de Tony Carpacciolucci!) voir même Vientiane que le petit peuple laotien commence à se palucher devant l'afflux virtuel de $$$$!

 

Alors que la Birmanie s'ouvre ( en bien, en mal?) la Thailande et ses forces occultes seraient elles en phase de récession démocratique, autarcique?

Future autoroute Bangkok-Rangon côté thai:

THAILANDE POUR NE PAS MOURIR IDIOT ...

Y'en a qui vont être vach'ment contents!

THAILANDE POUR NE PAS MOURIR IDIOT ...

Le futur des transports en Thailande?

THAILANDE POUR NE PAS MOURIR IDIOT ...
THAILANDE POUR NE PAS MOURIR IDIOT ...

Alors, vicieusement?

Croyez-vous, chers lecteurs que des gens qui ont investi, dépensé "15 milliard de bahts "pour assurer la vedette à Suthep et ses sbires ne croient pas en un retour de pognon? Au centuple?

Tout ce blé offert gracieusement pour payer des gardes, des tentes, des podiums, des fausses infos et j'en passe vont leur revenir à 200% car leur schéma est celui-ci :

Ils arrivent par un coup d'état militaire ou judiciaire à revenir au pouvoir avec une de leur marionnettes aux manettes.

Ils reprennent le plan de financement des infrastructures sous un autre nom, le leur, avec l'aval de toutes les cours, juridictions à leur bottes et se gaaaavent, s'en mettent plein les fouilles tout en réprimant la moindre velléité!

Tout bénef...

Mais...

Y'a un mais : d'abord, les routes, les rails ils doivent passer par où?

Le Nord et le Nord-est.

Et que trouve-t'on dans ce Nord et ce Nord-Est?

Des frustrés, des lésés, des méchants! Qui voient rouge...

Ensuite, quels investisseurs étrangers vont croire, placer leur billes dans un pays où le jeu politique tourne à la république bananière, où l'instabilité est-sera de mise?

Faut pas rêver, les investisseurs étrangers n'en ont rien à foutre de la démocratie, c'est de l'oseille qu'ils leur faut, du sur, pas du peut-être...

Pour finir: ces gens, ces comploteurs d'une Thailande rétrograde croient-ils qu'ils, leur Thailande, a les reins assez solides pour gérer seule ce futur incertain?

C'est le XXI ème siècle, faut se réveiller.

Ou crever...

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 06:16

1: La nomination par Prayuth de deux généraux à des postes clés peu avant sa retraite en tant que chef de l'armée est de mauvais augure pour Yingluck. Maintenant, le général Prayuth sait qu'il détient une position avantageuse supérieure à elle et Prayuth se positionne pour prendre le pouvoir plus tard. En mettant le général Kampanart à la tête de la 1ère armée, et le général Apirat à celle de la 1ère Division le mois prochain, il sait maintenant qu'il a mis deux hommes de confiance qui lui seraient fideles s'il devait devenir le premier ministre neutre. Ces deux généraux sont de véritables tueurs dans le même mode que le général Daopong et il pourra compter sur eux pour durement supprimer les Chemises rouges si ce moment devait arriver.
2: L'Amart va essayer de faire en sorte que l'élection sénatoriale, qui doit avoir lieu le 30 mars, se fasse en douceur sans interruption en permettant au corps du sénat de se former. Ce nouveau corps de sénateurs, qui viendra d'une combinaison de sénateurs nommés et élus, pourra changer la loi qui exige que le Premier ministre, selon la Constitution actuelle, doit être un député élu et ne peut être nommé que par le Roi selon l'article 7, depuis que le Roi a réaffirmé qu'il ne nommerait pas de premier ministre.
3: Quand Yingluck a rencontré le général Prayuth pour discuter de ces nouvelles nominations à l'intérieur des forces armées, elle n'a d'abord pas compris les motifs internes du général Prayuth qui ont décidé ce dernier à nommer les généraux Kampanart et Apirat à des postes clés peu avant sa retraite. Le général Apirat était le commandant du célèbre 11ème régiment d'infanterie qui gardait Thaicom et qui a sorti son pistolet pour tirer sur les Chemises rouges peu avant le jour fatidique de la fusillade du 10 avril 2010 qui a eu lieu au Monument de la Démocratie. Et le général Kampanart, le nouveau premier commandant de l'armée, est tout aussi difficile et ne permettra pas aux Chemises rouges de protester.

4: Rachaprasong News sait que le général Prayuth rencontre régulièrement le Numéro 1 et qu'ils discutent ensemble de l'orientation politique à venir. Le Numéro 1 ne prononce jamais le nom de C et le général est confus mais obei pourtant aux directives ordonées par le Numero 1. Pendant ce temps, Yingluck a rencontré le Numero 1 cinq fois mais Rachaprasong News ne connais pas la plupart des discussions. Cependant, une certaine hypothèse est qu'ils discuteront de comment stabiliser le pays, mais on doit supposer qu'un ordre du jour n'est jamais loin et Yingluck cherche par tous les moyens à éviter que la Thaïlande ne sombre dans la guerre civile.
5: Suite au conseil de son chef d'état-major, le général Prayuth pense que s'il se produit un changement de régime et que l'armée devait défendre ce nouveau gouvernement, il pourrait arrêter de nombreux dirigeants chemises rouges du Nord et du Nord-est et que le reste serait intimidé et gérable. Il y a quelques jours, alors que Suporn Attawong organisait un nouveau groupe chemise rouge au Nord-est, le général Prayuth était carrément méprisant à propos de la capacité du groupe à se battre et il a peut-être raison car ceux qui parlent trop ne sont pas les meilleurs quand les vrais combats commencent. Mais le général Prayuth réalise également que des dizaines de groupes chemises rouges restent tranquilles et ne font pas de bruit mais se préparent vraiment pour l'action.
Sources:

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758103324199897

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758107827532780

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758115287532034

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758121744198055

https://www.facebook.com/rajprasong/posts/758133437530219

Analyse politique de Rachaprasong News
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 06:07

Un homme avait l'habitude de promener son chien qui s'appelait "Daeng" (ce qui veut dire "Rouge", un nom courant pour les chiens en Thaïlande. Même le Roi du pays a appelé son chien "Thong Daeng", ce qui signifie "Or Rouge") aux abords du parc Lumpini.

Le chien s'est égaré dans le parc (sans doute pour aller faire ses besoins). En entendant son maitre l'appeler "Daeng" "Daeng", un garde du PDRC y a vu une référence aux Chemises rouges. Il s'est donc précipité sur le chien et lui a donné un violent coup de machette.

Malgré la machette plantée dans son dos, le chien a eu l'énergie de retourner vers son maitre qui, affolé, l'a amené dans une clinique vétérinaire de Bangkok.

Malheureusement, le chien, qui avait perdu beaucoup de sang, est mort alors que les vétérinaires tentaient de lui sauver la vie.

Cet incident donne une idée de ce que ferait le PDRC de Suthep aux Chemises rouges s'il prenait le pouvoir.

Source:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=607001866053372&set=a.607001846053374.1073742338.100002306915018&type=1&theater#

Un chien tué d'un coup de machette par un garde du PDRC à cause de son nom
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:04

Armes à feu, coups et gardes

Un article de Thai Political Prisoners

Lien de l'article:
http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/10/guns-beating-and-guards/


La Cour provinciale de Chachoengsao a approuvé des mandats d'arrêt contre le dirigeant antidémocratique Issara Somchai, ainsi que cinq gardes du PDRC, suite à des accusations de " tentative préméditée d'assassinat, détention illégale conduisant à des préjudices graves et agressions physiques."
Issara a refusé de se livrer aux enquêteurs. Il prétend avoir des choses plus importantes à faire: "Permettez- moi de terminer la protestation d'abord, puis j'irai défendre mon cas...".
Les antidémocrates savent de longue expérience, qui remonte à l'époque de l'Alliance du Peuple pour la Démocratie (PAD), qu'ils peuvent faire un pied de nez aux mandats d'arrêt et aux affaires juridiques; aucun d'eux n'est jamais allé en prison et les cas traînent depuis de nombreuses années.
Les doubles standards les mettent au-dessus de la loi. Cette impunité est également valable pour les soi-disant gardiens qui travaillent pour les antidémocrates.
Un rapport du Bangkok Post est révélateur sur ces gardes. Il cite un ancien garde de Suthep Thaugsuban qui "a admis que les gardes du PDRC ont parfois besoin de recourir à des approches difficiles pour des raisons de sécurité. Il a également avoué que tous les gardes étaient armés."
Il a déclaré que "les gardes du PDRC portaient habituellement des pistolets et pouvaient les utiliser s'ils sont attaqués ou si les autorités tentaient d'arrêter les chefs du PDRC. " Il affirme que Suthep a "des dizaines" de gardes en permanence autour de lui. Il a ajouté que les gardes des dirigeants antidémocrates sont "ceux qui sont qualifiés dans l'utilisation des armes." En effet, cet ancien garde avoue qu'il a été recruté "parce qu'il savait utiliser des armes...".
Il n'y a plus de "300 gardes au parc Lumpini...". L'ancien garde suggère que, en plus du fait que certains gardes sont des soldats de la Marine royale thaïlandaise, "des policiers travaillent également en tant que gardes", ajoutant "que la plupart de ces policiers, qui soutiennent les manifestations antigouvernementales, viennent des provinces du sud qui sont le bastion des démocrates".
Ces gardes sont clairement armé et dangereux. Un autre cas de violence illégale de ces gardes, avec utilisation d'armes à feu, est rapporté par le Bangkok Post . Un chauffeur de taxi a été blessé et son "taxi a été criblé d'impacts de balles, les fenêtres avait été brisée et un pneu avant ainsi qu'un pneu arrière, crevé. Il y a de nombreux cas de balles tirées à proximité. " Bien sûr, le porte-parole antidémocrate Akanat Promphan a tout nié, affirmant "que quelqu'un dans le taxi avait ouvert le feu vers le parc entre la porte 1 et la porte 2, provoquant des coups de feu en retour." Mais, naturellement, les antidémocrates prétendent "ne pas savoir qui a riposté."

http://thaipoliticalprisoners.wordpress.com/2014/03/10/guns-beating-and-guards/

Il y a au moins 300 gardes armés du PDRC au parc Lumpini
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article