Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 04:02

Selon le site d'information Thai PBS:
"Le conseil d'administration de la Commission Nationale de Lutte contre la Corruption (National Anti Corruption Commission NACC) a décidé de déposer des accusations de corruption contre la Première ministre par intérim Yingluck Shinawatra pour son implication dans le projet controversé de riz subventionné.

La NACC a convoqué la Première ministre par intérim le 27 février prochain afin d'entendre formellement ces accusations pour son implication dans la vente annulée de riz à Chine lors du programme de vente de gouvernement à gouvernement (note de LS: ce programme de vente de gouvernement à gouvernement supprime les intermédiaires qui s'en mettaient plein les poches, c'est une des raisons pour laquelle des grosse entreprises alimentaires comme CP soutiennent le PDRC).
La décision de la NACC signifie que dès qu'elle aura entendue l'accusation formelle, la Première ministre par intérim devra mettre fin à son rôle de Premier ministre intérimaire".
Le piège est en place. Les membres de la NACC, nommés par la junte militaire du général Surayuth en 2007, travaillent main dans la main avec le PDRC bien évidemment. Suthep n'a plus qu'à envoyer ses miliciens attendre Yingluck en face du bâtiment de la NACC le 27 février prochain...

Source:
http://englishnews.thaipbs.or.th/category/breakingnews/

 

Photos ci-dessous: Yingluck Shinawatra

1491761 10202995495676918 1778571408 n

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 03:21

Le gouvernement intérimaire de Yingluck pourrait se déplacer à Chiang Mai s'il constate qu'il est impossible de travailler à Bangkok en raison des manifestations anti-gouvernementales, a déclaré un dirigeant chemise rouge du Nord.
Petchawat Wattanapongsirikul, qui est aussi un conseiller du ministre du Développement social, a expliqué que le mouvement chemise rouge dans la région du Nord avait suivi de près les rassemblements anti-gouvernementaux de Bangkok.
"Si le gouvernement est dans l'impossibilité de travailler à Bangkok, Chiang Mai est prête à servir de nouveau siège pour lui. La ville possède des lieux et du personnel pour prendre soin du gouvernement. Nous pourrions déployer 5.000 à 6.000 gardes pour assurer la sécurité des membres du cabinet," affirme-t-il.
Les manifestants anti-gouvernementaux ont le droit absolu de faire tout ce qui est autorisé dans un système démocratique. Toutefois, les rassemblements causent des problèmes pour le gouvernement et le pays, c'est illégal et considéré comme une tentative de destruction de la démocratie, a-t-il ajouté.
Pendant ce temps, Apichart Insorn, un autre dirigeant chemise rouge dans la capitale du nord, a déclaré que les Chemises rouges à Chiang Mai et Lamphun étaient prêts à soutenir le gouvernement.
S'il y avait des rassemblements antidémocratiques, son groupe interviendrait et les arrêterait, comme ils l'ont fait pour le rassemblement du 16 Janvier.
Apichart rappelle que toutes les activités qui vont à l'encontre du gouvernement de Yingluck ne pourraient pas se produire à Chiang Mai.
Krissanapong Prombuengrum, un chef de file de base du groupe "Rak Chiang Mai 51" a, quant à lui, offert Chiang Mai en tant que capital de remplacement pour le gouvernement de Yingluck si le chaos se produisait à Bangkok.
La province dispose d'un centre de congrès et d'exposition qui pourrait accueillir les réunions gouvernementales.
Les chemises rouges pourraient collaborer avec la police pour assurer la sécurité du premier ministre et du gouvernement, a-t-il ajouté.

Source:

http://www.nationmultimedia.com/politics/Redshirts-offer-Chiang-Mai-as-alternative-capital--30227233.html

 

Photo ci-dessous: Une Chemise rouge à Chiang Mai

DSC05382

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 14:28

La nouvelle rubrique de Libérez Somyot

 

La liberté de la presse est la liberté que les capitalistes ont d’acheter des journaux et des journalistes dans l’intérêt de créer une opinion publique favorable à la bourgeoisie.
Karl Marx
CARRÉMENT! KARL MARX!!!
 
Thailande, pour ne pas mourir idiot!
 
 
LA “PRESSE” FRANÇAISE ET LES ÉVÈNEMENTS TRAGIQUES EN THAILANDE.
 
LIN HUI A FAIT UNE FAUSSE COUCHE!
Lin Hui, le panda géant femelle du zoo de Chiang Mai a subi une interruption involontaire de grossesse, en gros, une fausse couche.
Inséminée artificiellement par la méthode FIST-SOUSOU, Lin Hui n'a pas supporté l'éruption hémorroidienne conséquente. L'équipe de vétérinaires du zoo de Chiang Mai, sous la direction du professeur Issaramen a du se résoudre à faire appel au célèbre zoophile de renommée mondiale, le Maitre Frederik Von Goebbels, instigateur de la psychiatrie animalière, prix Nobel d'enfourage à sec et, sans vaseline.
Après des mois de recherches anales, le légendaire savant s'est retrouvé devant un obstacle infranchissable. Il a reconnu que, Lin Hui, originaire de Chine centrale ne parlait que le sichuanais moldave, un dialecte indigène et qu'il ne maitrisait pas cette langue! Deuxième achoppement et non des moindres : l'apprentissage de la psychiatrie animalière en sichuanaisien n'est enseigné dans aucune université de l'Empire du milieu.
Lin Hui allait-elle rester stérile indéfiniment?
Le dilemme enflammait les cerveaux surchauffés des savants du monde entier lorsque, Pou, la femme de ménage de la section “ursidés” du zoo ce Chiang Mai, lâcha nonchalamment :
-Mettez-lui un string, des jarretelles, un rouge à lèvres criard et laissez la baiser comme elle veut!
Quinze jours plus tard, Lin Hui était pleine.La grossesse se déroulait sans problème et elle donna naissance à un merveilleux petit panda rigolard que l'on appela:
DÉMOCRATIE.
 
Voilà...
Je voulais vous causer de la soi-disante presse française de merde, de désinformation sur la Thailande. Ses blogs et sites pourris, vomitoires mais, j'ai eu alors des envies de dénonciations, de tortures, de meurtres, de génocide...
 
Alors, hein, le panda, lui, il est gentil, ça repose, ça relaxe, c'est bucolique.
Nique...

 

Une caricature de la page facebook "Shucking Korn - The Unauthorized Korn Chatikavanij Page":

1551557_287045171446873_1180486824_n.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 06:44

Suthep Thaugsuban a annoncé que les manifestants vont traquer la Première ministre Yingluck Shinawatra partout où elle ira.
Les manifestants utiliseront des véhicules et la suivront partout même si elle va à Chiangmai, a ajouté Suthep.

Source:
http://www.nationmultimedia.com/breakingnews/Suthep-vows-to-have-protesters-hound-Yingluck-ever-30227209.html

Photo ci-dessous: Suhep Thaugsuban

Suthep-copie-1

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 20:37

Lors de notre dernier post, à Libérez Somyot, nous avions fait état d'un policier thaïlandais qui aurait donné un coup de pied à une bombe "ping pong" (bombes artisanales nommées ainsi parce qu'elles rebondissent comme une balle de ping pong) hier. En fait, selon Klaus Berthelsen, un ancien militaire allemand lecteur de Libérez Somyot, il s'agirait d'une grenade à main de l'armée. Ce qui semblerait suggérer que des militaires font partie des miliciens du PDRC.

Cela n'enlève rien à l'héroïsme de Tiradet Lekpoo (le policier blessé) au contraire.

Photo ci-dessous: Tiradet Lekpoo, le policier héros, donnant un coup de pied à la grenade

PoliceJambe

Aujourd'hui, Tiradet Lekpoo récupère à l'hôpital. Il ne pourra sans doute pas reprendre son métier de policier mais sera toujours vénéré par ses collègues. 

Photo ci-dessous: Tiradet Lekpoo à l'hôpital

PoliceJambe2.jpg

 

      
Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:29

Une bombe "ping pong" a été lancée sur les policiers par les miliciens du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC). Un policier a donné un coup de pied à la bombe qui a malheureusement explosé trop tôt.

L'homme a perdu une jambe mais a sauvé la vie de ses collègues.

PoliceJambe.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 14:58

Un Francais s'est rendu dans l'avenue Ratchadamnoen après les combats qui ont opposés les miliciens du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC) à la police ce mardi 18 fevrier 2013. Voici le temoignage qu'il a envoyé à Liberez Somyot:

"Je suis arrivé sur place à 14 heures ce jour-là. Il y avait plein de voyous, des milliers. En moyenne, il y avait 2 voyous pour 1 manifestant normal. Ils étaient très effrayants, mais heureux comme une équipe de football qui vient de gagner un match. Donc, ils ne m'ont pas pretés beaucoup d'attention. En passant, j'ai pris des photos mais pas directement. Je tenais mon appareil photo dans ma main et prenais des photos à la sauvette en evitant de me faire voir par eux. Il y avait des hommes qui tenaient des armes automatiques et que je n'ai pas osé photographier car ils me regardaient d'un sale oeil. Cependant, j'ai reussi à photographier à la sauvette le type qui a tiré à l'arme automatique la veille des élections (le 1er fevrier dernier, celui qui a été photographié avec un homme sans mains à coté de lui). Mais j'ai décidé de mettre les voiles rapidement. Ils étaient trop craignos. Ensuite, j'ai franchi le barrage de police. Les policiers étaient vraiment bouleversé. J'ai vu un groupe d'entre eux qui discutaient et entendu des mots comme "iya (lezard), meung (bete)". ils parlaient des voyous du PDRC. Après, j'ai vu des journalistes équipés comme s'ils faisaient un reportage en Afghanistan. Ensuite, j'ai sauté dans un taxi et suis rentré chez moi."

Quelques unes de ses photos:

 

R0.JPG

 

R1.JPG

 

R2.JPG

 

R6.JPG

 

R9.JPG

 

R10-copie-1.JPG

 

R11.JPG

 

R12.JPG

 

R14

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 12:07

2 policiers ont été tués aujourd'hui par des tireurs embusqués du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), le mouvement antidémocratique dirigé par Suthep Thaugsuban, alors que la police tentait de déloger les manifestants de l'avenue Ratchadamnoen. Les policiers, équipés seulement de matraques et de boucliers, ont dû se replier face aux gardes du PDRC qui répondaient avec des armes à feu automatiques.

Les policiers assassinés sont le sergent major Pianchai Pharawat , 45 ans et Pongsakorn Saengklom. Au moins 16 autres policiers ont été blessés par des tirs d’arme automatique.

Photo ci-dessous: des policiers thaïlandais victimes des tirs d'armes automatiques des tireurs embusqués du PDRC

Policeshoot.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 06:23

Le 16 février, des dizaines de partisans du gouvernement ont dispersé un rassemblement du mouvement antidémocratique PDRC dans la province de Chiang Mai.
Les manifestants du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), organisaient un rassemblement en face de Wat Jed Yod à Chiang Mai pour montrer leur solidarité avec les manifestations anti-gouvernementales de Bangkok
À 13h30, plus de 200 chemises rouges, dirigés par Abhichart Insorn, sont arrivés près du rassemblement et se sont approchés des manifestants anti-gouvernementaux de manière menaçante. Paniqués, les manifestants du PDRC se sont enfuis dans le temple.
Environ 60 policiers ont tenté de séparer les deux groupes de manifestants rivaux, en se postant devant la porte du temple où les manifestants du PDRC s'étaient refugiés.
Les Chemises rouges ont alors démonté la tribune du PDRC, brûlant les bannières et jetant les structures de la tribune dans le canal à proximité.
Les partisans du PDRC se sont plus tard enfuis par une porte dérobée du temple. Aucun blessé n'a été signalé.

Source:

http://www.khaosod.co.th/en/view_newsonline.php?newsid=TVRNNU1qWXhNRFkzTUE9PQ==&sectionid=TURFd01BPT0=

 

Photos ci-dessous: Les Chemises rouges démontant la tribune du PDRC et brûlant les bannières

CMRedshirt.jpg

 

CMRedshirt2.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 05:01

La police est actuellement à la recherche des manifestants qui ont bloqué le vote des élections lors du 26 janvier et du 2 février.

Les manifestants menés par le Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), ont assiégé de nombreux bureaux de vote à Bangkok et dans 11 provinces du sud, le 26 janvier et le 2 février dernier, en vue de perturber les élections législatives.
Le PDRC appelle à la formation d'un "Conseil populaire" non élu pour diriger la Thaïlande.
Bien que l'obstruction des élections soit une infraction pénale en vertu des lois thaïlandaises, peu de tentatives avaient été faites pour poursuivre les manifestants du PDRC qui ont bloqué les bureaux de vote.
Mais la police de Minburi a déclaré aujourd'hui avoir arrêté un partisan du PDRC pour avoir perturbé l'élection le 26 janvier.
Le suspect est identifié comme Thaworn Bhiromjit. La police a déjà émis des mandats d'arrêt contre Thaworn et 4 autres complices sur la charge de la prévention des citoyens thaïlandais d'exercer leurs droits par l'élection sous le régime démocratique.
Thaworn a été arrêté le 15 Février au 11 Preecha Village à Minburi dans la banlieue de Bangkok, a déclaré le colonel de police Kanchon Intraram lors d'une conférence de presse au bureau de la police métropolitaine.
L'accusé a nié les allégations et a insisté pour témoigner devant le tribunal, a-t-il ajouté.
Le colonel de police Kanchon a ajouté que la police cherchait à arrêter les complices de Thaworn ainsi que d'autres suspects accusés d'avoir perturbé l'élection.

Source:

http://www.khaosod.co.th/en/view_newsonline.php?newsid=TVRNNU1qWXpOakV4Tmc9PQ==&sectionid=TURFd01BPT0=

 

Photo ci-dessous: un manifestant du PDRC empêchant un électeur de voter le 26 janvier dernier

Manifestants

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article