Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:07

La nouvelle rubrique de Liberez-Somyot (3):


Ça pète, ça délire, ça part en couilles au pays du sourire en ce moment, n'est-ce pas?

Voici donc, peut-être, une autre explication, du moins un plus ( -,+) sur le pourquoi de ces évènements :
L'ASEAN.
La "Communauté Européenne" de l'Asie.
Les bridés, les "caves" se rebiffent!
Un mélange de commusistes, musulmans, capitalistes, bouddhistes, etc qui vont gentillement se réunir pour montrer au monde entier que, même chez les niaquoués, on a tout compris de la "mondialisation"!
Pourquoi tu crois que les ricains (Oumama), veulent se concentrer sur l'Asie et essaient de se retirer en lousdé du moyen-orient?
Y'a du blé, pardon, du riz à se faire!
Aussi, suivant exemple de notre vieille Europe déclinante ( Pourquoi?), on va se réunir entre pays d'Asie et faire exploser les marchés pour le plus grands bonheur de nos chers peuples et, dans la foulée, de nos actionnaires...
Cool!
On va s'immiscer les uns dans les autres, copuler financièrement, échanger nos terres, nos finances, notre main d'oeuvre bon marché, notre culture dans un orgasme asiatique onaniste!
Mouaif!
Mais ça veut dire quoi? En gros?
Que, des financiers vont pouvoir investir dans les pays de la Communauté asiatiéenne sans problème. Monter des sociétés, libre-circuler les ressortissants du contrat communautaire, acheter des terrains, de la terre dans un pays ami, participer-engranger des bénéfices chez le voisins, ça va être la teuf!
Et l'on va aussi pouvoir se mêler de, disons, la politique intérieure d'un autre membre de la communauté ...
T'imagine toi, la Birmanie déclarer que les élections en Thailande ne sont pas démocratiques?
Que le Vietnam insiste que l'ouverture du marché interieur thai est bloqué par certains individus réactionnaires aux valeurs fondamentales du manifeste du parti communiste de Guruh Karl?
Que L'Indonésie affirme que les indépandantistes basques musulmans du sud du pays sont considérés comme des moins que rien?
Que la liberté d'expression si chère à nos dirigeants ne soit faite qu'en thai et non pas en lao?
My Bouddah! Rien que ça!
Or, que veulent les empêcheurs de voter en rond? Quels sont les desiderata des perturbateurs de légiférer au carré? Les réactionnaires rétrogrades en triangle?
Tout sauf ça...
Bref! On fout la merde dans le "hub" de l'Asie, la Thailande( Comme l'Allemagne ou la France sont en Europe, les moteurs de la CE), , on massacre le projet d'infrastructures pour dévelloper le "hub", on divise le pays pour y instituer le chaos, on retourne au bon vieux temps où les "bonnes gens" savaient gérer leur bien-être perso et distribuer humanitairement pour la piétaille leur tam boun tous les Dimanches au wat pour montrer leur mansuétude et, surtout, on empêche qui que ce soit de s'ingérer dans nos affaires personnelles!

Bref: on sabote l'ASEAN pour rester tranquilles chez nous.
La Birmanie s'ouvre péniblement et financièrement, la Thailande, c'est le contraire.
Mais, il faut garder l'espoir, nous sommes en Thailande!

Photo ci dessous: le logo de l'ASEAN

asean-logo.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 14:03

Ce 12 février, des individus non identifiés ont ouvert le feu sur la résidence de l'historien bien connu pour ses critiques de la monarchie thaïlandaise.
Somsak Jeamteerasakul , qui enseigne à l'Université Thammasat , a déclaré sur son compte Facebook que deux assaillants sont entrés dans sa résidence avant de tirer à balles réelles ainsi qu'avec des balles en caoutchouc sur sa maison et sa voiture cet après-midi.
Une brique a également été jeté sur sa maison, a expliqué Somsak dans un post Facebook, qui comprenait des photos des impacts de balles sur sa maison et son véhicule.
Somsak a précisé qu'il était à l'intérieur de la maison au moment de l'attaque, et que ses voisins auraient également témoin de celle-ci.
L'historien ne mentionne aucune blessure.
En raison de sa renommée en tant que rare critique de la monarchie, Somsak a été visé par les autorités pour ses remarques. Les insultes contre la famille royale thaïlandaise sont passible de 15 ans de prison en vertu de la l'article 112 du Code pénal thaïlandais.
L'armée a récemment menacé de prendre des mesures juridiques contre Somsak pour ses remarques présumées désobligeantes concernant la monarchie.

Source:

http://www.khaosod.co.th/en/view_newsonline.php?newsid=TVRNNU1qRTROVFEyTVE9PQ%3D%3D&sectionid=TURFd01BPT0%3D

Photo ci-dessous: Somsak Jeamteerasakul observe les dégâts de sa maison

SomsakAttaque.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:53

Un rapport du Centre pour le maintien de la paix et de l'ordre (CMPO) a identifié 19 entreprises et 13 individus qui financeraient les protestations du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC).

Les 19 entreprises identifiées sont; Saha Pathanapibul Plc, Gaysorn Plaza, Siam Paragon Department Store, Groupe King Power, Dusit Thani Hôtel, Siam Intercontinental Hôtel, Riverside Hôtel, Mitr Phol Groupe, Wangkanai Groupe, Boon Rawd Brewery Co (qui produit les bières Leo et Singha, dont l’héritière, Chitpas Tant Bhirombhakdi, avait suggerée que les paysans étaient trop cons pour mériter le droit de vote. Lien: http://liberez-somyot.over-blog.com/article-chitpas-tant-bhirombhakdi-en-rajoute-et-declare-ouvertement-que-tous-les-thailandais-ne-devraient-pa-121866906.html), Thaï BeveragePlc, Yakult (Thaïlande) Co., Neptune Co, Thaï Namthip Co, Muang Thai Life Assurance Co., Bonjour Bangkok Co et Metro Machinery Group.

Les 13 individus identifiées sont; Chumpol Suksai, Chalerm Yoovidhya, Pramon Suthiwong, Khunying Kallaya, Nuanphan Lamsam, Wimolphan Pitathawatcha, Dr Pichet Wiriyachitra, TayaTeepsuwan, Sakchai Guy, Krisana Mutitanant, Pol Gen Kitti Rattanachaya, Chitpas Kridakorn (l’héritière Singha plus connue sous le nom de Chitpas Tant Bhirombhakdi) et Issara Vongkusolkit.
Source:

http://www.bangkokpost.com/breakingnews/394613/unofficial-list-of-firms-and-individuals-said-to-be-funding-protests-leaked

Photo ci dessous: un appel à boycotter les bières Leo et Singha:

1525460 709956135715488 433558084 n

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 04:35

Le 10 février dernier, deux policiers, qui surveillaient la manifestation des agriculteurs, ont été arrêtés par des gardes du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), devant le Complexe du gouvernement de Changwattana (ce qui démontre clairement le lien entre la manifestation des agriculteurs et le PDRC).

Le dirigeant des manifestants antidémocratique, Bouddha Issara, a ensuite procédé à un interrogatoire des deux policiers, détenus par le PDRC à qui les gardes avaient bandés les yeux. Les policiers ont ensuite été libérés.

Source:

https://twitter.com/sunaibkk/status/432844956017778688/photo/1

https://twitter.com/yihwaalone/status/432862624443674624/photo/1

Photo ci dessous: Bouddha Issara interrogeant les deux policiers détenus

MonkGestapo.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 04:32

PHUKET: Un groupe d'environ 200 manifestants du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), ont occupés l'administration fiscale principale de Phuket aujourd'hui afin de bloquer la fourniture de liquidités à Bangkok. Le chef des rebelles, membre du groupe Amour de Phuket, Surathin Lien Udom, a négocié avec le personnel du bureau fiscal de Phuket et convenu que l'occupation durerait une semaine.

Le but est d'empêcher le gouvernement de disposer des revenus fiscaux des riches provinces du sud probablement afin que ce dernier ne puisse pas disposer d'assez de liquidités pour payer les agriculteurs mecontents et manipulés par le PDRC.

Source:

http://phuketwan.com/tourism/phuket-protesters-occupy-phuket-tax-office-choke-cash-bangkok-19727/

Photo ci-dessous: les manifestants du PDRC devant le bureau fiscal de Phuket

Pukhetprotest.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 14:49

La nouvelle rubrique de Liberez-Somyot (2):


TAKSIN.CORRUPTION.
Et oui, Taksin, Corruption car, c'est devenu le leitmotiv principal des manifestants et de leur mentor qui, en fait ne savent plus quoi dire...
D'ailleurs, dans une vie antérieur, Taksin était le responsable principal des 10 plaies d'Egypte.
Et du sida...

Petit historique d'après les explications d'un chercheur dont je ne me rappelle plus le nom et dont, on s'en fout.
Dans des temps anciens, quelques siècles, la Thailande n'avait pas encore les Benz, le train, la Poste et internet (Mon dieu, les pauvres!). Dans les provinces éloignées, les représentants de l'état, juges, policiers ou assimilés, n'étaient pas payés directement par une administration inexistante. Ils se rémunéraient sur le tas!
"Quoi? On t'a volé un buffle? Deux sacx de riz et je te le ramène!!!".
En gros.
Les temps ont évolué mais, cette chaleureuse coutume a perduré en prenant de l'ampleur comme nous le voyons aujourd'hui dans toutes les couches de la société thaie.
Alors Taksin?
Tacot, pour les intimes , ancien flic a engrangé sa fabuleuse fortune bien avant de devenir 1er ministre dans les télécoms. Il était déjà blindé d'oseille.
Avant son arrivée au pouvoir, la fourchette de corruption gouvernementale pour les projets nationaux se situait dans les 20-30% de la somme globale. Sous Taksin, la même! Il n'a pas touché à cette historique coutume car... On ne va pas arrêter Songkran même si ça en met un coup à la nappe phréatique, non?
Par contre, d'après l'organisme Transparency International, un genre de truc qui se mèle de ce qui le regarde pas, sous l'ère Taksin, la note de la Thailande pour la corruption globale du pays avait augmenté, c'est à dire baissé! Ok, je sais mais c'est le calcul qui fait que si tu as plus de points, ça veut dire que la situation s'améliore, que ton pays est moins, un peu moins corrompu.
Or, après le coup d'état de 2006, Transparency International nous donne, sous le gouvernement Abhisit-Suthep, que la note avait baissé donc, augmenté! Le pays avait repris ses mauvaises habitudes, quoi!
On peut y ajouter que, selon la chambre de commerce thaie, sous la coupe du duo de démocrates viscéraux, Abh' et Sousou, la fourchette de corruption du gouvernement, était passée dans l'ordre de 30 à 40 %!
Accessoirement, on pourrait signaler que, on ne sait pourquoi, hein, le nombre de scandales-casseroles sous ce gouvernement n'ont jamais abouti...
Retour à la normale sous Yingluck, un taux médian de 20-30% et une augmentation de points-baisse de la corruption sut l'ensemble du pays.
D'ailleurs, de toutes les mises en accusation menées à l'encontre de Taksin, une seule a donné suite à une inculpation pour corruption. On va y revenir.
Sa plus grosse magouille au diable Taksin?
Shin Corp?
Son bébé , son entreprise de télécoms qu'il avait revendu à des “étrangers” sans payer d'impôts! Or, sur ce coup, RIEN!
La justice n'a rien trouvé à redire car tout avait été fait dans la plus grande légalité. Mais, le mal, la suspicion étaient en route!.
On n'a par contre jamais entendu un tel ramdam lors de la vente suivant le même schéma que Shin Corp de DTAC, et oui, le fameux fournisseur, à un holding hollandais!
Sa “seule” condamnation? Sur l'affaire du terrain acheté par sa femme?
Un des juges de l'affaire avait déclaré plus tard que, la décision était politique.
Le dossier était vide sauf, qu'il avait prêté son staff à sa femme pour l'aider à acheter un terrain dans Bangkok sans aucune irrégularité.
Preuve en est que sa femme n'a jamais été inculpée et, que de plus, l'état lui a rendu son argent avec des intêrets!!!
Juste une petite remarque en passant, le leader de la contestation anti-corruption, Khun Suthep, est responsable de la chute d'un gouvernement des années 80 auquel il participait à cause d'une grosse magouille corruptive immobilière du côté de Phuket!
Et il n'a jamais été inquiété...

On ne va pas tout éplucher, trop long, pas vraiment compliqué si l'on comprend qu'en fait toute cette cabale contre Taksin est qu'il a été le moteur principal d'une demande de changement de société qui déplait fortement à certains puissants du pays. Si l'on considère qu'en plus, s'il revient au pays, avec certains appuis importants, il risque d'y avoir un ménage conséquent, une vengeance impitoyable...

Une dernière pragmatique : ne pensez-vous pas qu'un bonhomme, Taksin, ayant réussi intelligemment, vicieusement et avec succés à devenir une des plus grosses fortunes de Thailande, ne pensez-vous pas qu'avec tout son oseille il n'a pas su s'entourer des meilleurs fiscalistes, expert comptables, juristes, avocats thailandais et/ou étrangers pour éviter toutes malversations?
À mon humble avis, la corruption dans son cas, c'est pas ça.
Y'a autre chose...

Photo ci-dessous: Le livre de Thaksin Shinawatra "The New Asia Realism" écrit en 2003

BookThaksin.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 04:03

Un groupe de manifestants chemises rouges affirment qu'un moine activiste anti-gouvernemental avait acheté illégalement des terres dans la province de Chiang Mai.

Bouddha Issara dirige actuellement un rassemblement de protestation au nom du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), à Chaeng Wattana Road.
Selon un militant chemise rouge, le moine possède, sans autorisation, un certain nombre de terres dans le district de Mae Wang.
Environ 300 manifestants chemises rouges se sont rassemblés devant ses terrains, le 10 février, pour demander une enquête officielle sur la propriété de la terre, car les moines bouddhistes ne sont pas autorisés à posséder des richesses, et encore moins une propriété immobilière.
Pichit Tamool, un chef de file chemise rouge local, a déclaré que de nombreux habitants du quartier s'étaient plaints que le moine avait acheté beaucoup de terres près de chez eux et promis aux habitants que les terres seraient utilisées pour la construction d'un temple.
Toutefois, selon Pichit, le temple n'a jamais été construit. Au lieu de cela, des bâtiments résidentiels ont été observés à l'intérieur des propriétés clôturées prétendument détenues par Bouddha Issara. Pichit a ajouté que les bâtiments ont eux-mêmes été construits sans permis des autorités.
Les journalistes n'ont pas été autorisés à pénétrer à l'intérieur de la propriété.
Le colonel de police Suphol Foomoolcharoen, un autre militant chemise rouge, a déclaré la police doit enquêter sur la question et émettre un mandat d'arrêt contre ​​le moine s'il est reconnu coupable.
"Les habitants de Chiang Mai seront nos yeux et nos oreilles," a continué le colonel de police Suphol, "Si Bouddha Issara venait à Chiang Mai, ils en informeraient immédiatement la police".
Après avoir écouté les discours des dirigeants dénonçant l'activisme politique de Bouddha Issara, les Chemises rouges se sont dispersés pacifiquement.

Source:

http://www.khaosod.co.th/en/view_newsonline.php?newsid=TVRNNU1qQXhNalE0T1E9PQ==&sectionid=TURFd01BPT0=

Photo ci-dessous: Bouddha Issara

bonzeIssara

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 01:28

Sonthiyan Chuenruthainaitham, un membre clé du Comité pour la Réforme Démocratique Populaire (PDRC), propriétaire de l'agence T-News et de sa station de télévision par satellite, a été arrêté hier, lundi 10 février.
Sonthiyan a été appréhendé par la police à 13 heures 30 alors qu'il mangeait dans un restaurant du Central Department Store dans le quartier de Lad Phrao. Il a été emmené au siège de la Border Patrol Police à Khlong Luang dans le quartier de Pathum Thani.
La Cour pénale a émis des mandats d'arrêts, le 5 février dernier, à l'encontre de 19 dirigeants du PDRC, dont Sonthiyan, à la demande du Département des enquêtes spéciales, pour violation du décret d'urgence.
Les autres dirigeants du PDRC recherchés sont Suthep Thaugsuban, Sathit Wongnongtoey, Chumpol Julasai, Puthipong Punnakant, Issara Somchai, Withaya Kaewparadai, Thaworn Senneam, Nathapol Teepsuwan, Akanat Promphan, Anchalee Paireerak, Nitithorn Lamlua, Uthai Yodmanee, Saemdin Lertbut, le général Preecha Iamsuphan, Ratchayut Sirayothinpakdi ou Amorn Amornrattananond, Kittichai Saisa-ard, Samran Rodphet et Pansuwan Na Kaew.

Source:

http://www.bangkokpost.com/lite/breakingnews/394243/core-protest-leader-arrested-at-central-lat-phrao

Photo ci-dessous: Sonthiyan Chuenruthainaitham

sontiyam.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 01:19

Lundi, des centaines de paysans ont défilé devant le siège du ministère thaïlandais de la Justice à Bangkok pour protester contre le retard de paiement de l'achat de riz par le gouvernement.

Les paysans continueront à défiler vers le siège du ministère thaïlandais de la Défense, lieu de travail provisoire de la Premier ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra et des membres du Cabinet, selon un représentant des paysans.

Photo ci-dessous: les manifestants à Bangkok. (Source:VNA)

paysans.jpg
Le chef du Comité national de sécurité thaïlandais, Paradorn Pattanathabutr, a annoncé que les policiers sont mobilisés pour faire face aux manifestants.
Ces derniers jours, des centaines de paysans des provinces du Centre de la Thaïlande ont afflué vers la capitale pour demander au gouvernement de payer leur riz, conformément à un programme d'assistance.
Ce programme stipule l'achat de riz des agriculteurs à un prix double de celui du marché, soit 500 dollars la tonne. Cependant, les paiements ne sont plus effectués depuis fin janvier.
Le retard est dû à la dissolution du parlement en décembre 2013, a expliqué la Première ministre.
Le même jour, une explosion a eu lieu dans la région occupée par les manifestants à Bangkok, faisant six blessés, tous des ouvriers chargés de l'environnement urbain. Deux d'entre eux sont grièvement blessés. - VNA

Source

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Tha%C3%AFlande-les-paysans-continuent-de-defiler-a-Bangkok/20142/38831.vnplus

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 09:42

Un rédacteur en chef du journal chinois "Le Quotidien du Peuple", Ding Gang, explique que la Chine doit affirmer son opposition à toute tentative de coup d'Etat militaire en Thaïlande

Lien de l'article:

http://english.people.com.cn/90883/8529203.html

 
"Nous ne voulons certainement pas voir un coup d'Etat ou de la violence", a déclaré le porte-parole du département d'État des États-Unis Jen Psaki, lundi denier à Washington, en réponse aux questions des journalistes.
"Nous discutons directement avec tous les éléments de la société thaïlandaise afin de souligner l'importance d'utiliser des moyens démocratiques et constitutionnels pour résoudre les différends politiques", a-t-elle affirmée.
La position des États-Unis est sans doute une raison importante pour laquelle un coup d'Etat n'a toujours pas eu lieu en Thaïlande. Même dans l'Asie d'aujourd'hui, où le modèle économique ne cesse de changer, l'influence politique des États-Unis sur les pays d'Asie du Sud-est ne peut jamais être sous-estimée.
En 2006, le Premier ministre d'alors, Thaksin Shinawatra, avait été renversé par un coup d'Etat militaire. Les États-Unis s'est déclarés "déçus" suite au coup d'Etat, mais avec un ton plutôt faible. Certains législateurs ont pensés que la déclaration de Washington montrait seulement que les États-Unis avaient, à ce moment là, renoncés à soutenir la démocratie en Thaïlande.
Avant les élections de 2011 dans le pays, certains législateurs américains ont proposés que, compte tenu que la sœur de Thaksin, Yingluck, avait des chances de gagner, le gouvernement américain devrait demander que la monarchie et l'armée acceptent le résultat et n'interférèrent pas dans le processus démocratique.
Les dernières déclarations des États-Unis sur la situation actuelle en Thaïlande reflètent l'importance du pivot de la stratégie Asie de Washington, qui cherche à étendre son "effet de drapeau" en soutenant le processus démocratique des pays d'Asie. En effet, la position des États-Unis a aidé à leur obtenir le cœur des gens en Asie du Sud-est.
Le chaos politique en Thaïlande dure depuis plus de trois mois. Les rumeurs de coup d'État militaire se sont répandues. Ces rumeurs ne sont pas devenues réalité, montrant la montée en puissance de l'opposition publique à un coup d'Etat militaire.
Par rapport aux États-Unis, les intérêts de la Chine peuvent être plus pertinents pour l'évolution de la politique en Thaïlande. Cependant, jusqu'à présent, la position de la Chine est restée équilibrée comme elle l'est habituellement.
La Chine peut s'en tenir à ses principes, comme elle l'a fait lors des dernières affaires similaires, et encourager les côtés opposés à sortir de l'impasse par des moyens politiques. Néanmoins, elle doit être plus claire dans son opposition à un coup d'Etat militaire.
Cela n'a rien à voir avec l'exemple des États-Unis. Au contraire, une telle déclaration profiterait à l'intérêt général de la Chine et à celui de toute l'Asie. Un coup d'Etat militaire n'apporterait pas de véritable démocratie. Les faits ont déjà démontré qu'un putsch ne ferait que conduire à l'interruption du processus démocratique et à des divergences croissantes entre les côtés opposés.
La Thaïlande est un pays phare de l'ASEAN. La stabilité de la Thaïlande affecte celle de l'ensemble des pays d'Asie du Sud-est. La période actuelle est une période d'intégration économique de l'ASEAN. La turbulence politique en Thaïlande fera probablement traîner ce processus et aura ainsi un impact négatif sur le développement économique de toute la région.
La Thaïlande joue également un rôle de coordination dans les relations de la Chine avec l'ASEAN. La Chine est à une étape importante de la mise à niveau de la zone de libre-échange avec l'ASEAN. Par conséquent, le maintien de la stabilité en Thaïlande est vital pour les intérêts de la Chine.
Il y a une possibilité qu'un coup d'État militaire ait lieu en Thaïlande. Mais, même si cela devenait une réalité, la relation entre la Chine et la Thaïlande ne serait pas affectée en raison de la position de la Chine. Nous devons être confiants à ce sujet.
Les vrais amis ne partagent pas uniquement des éloges, mais aussi soulignent le droit chemin quand l'autre est embourbé dans ses problèmes.
Depuis 1932, lorsque la Thaïlande a établi sa monarchie constitutionnelle, le pays a suivi un processus démocratique en difficulté depuis plus de 80 ans, mais il n'a jamais réussi à se débarrasser du cercle vicieux des coups d'Etat militaires.
Personne ne s'attend à ce que les contradictions profondes entre les différents groupes d'intérêts en Thaïlande soient éliminés dans une courte période, mais, aussi longtemps que les acquis de la démocratie ne sont pas annulées par des moyens non démocratiques, c'est déjà un grand pas en avant.
La plupart des pays voisins de la Chine sont dans une phase de transition politique. Comment renforcer les liens avec ces pays dont le processus démocratique, qui connaît des fluctuations, est le principal critère des relations de la Chine avec eux à l'avenir. La Chine, en tant que grande puissance régionale, devrait encourager les côtés opposés de la Thaïlande à la réconciliation, promouvoir l'amélioration des institutions et établir des bases de bonne gouvernance par la volonté du peuple thaïlandais et des moyens politiques.
L'auteur de l'article, Ding Gang, est un rédacteur en chef du Quotidien du Peuple. Il est maintenant en poste au Brésil.

china_thailand_270.jpg

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article