Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 14:38

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2015/06/21/junta-busies-itself-with-multiple-fit-ups/

 

Ne se souciant jamais de la vérité ou de la justice, la junte de Prayut est occupée à incriminer faussement ses adversaires et diverses personnes "d'inconvenance".

Nuttatida Meewangpla ou "Wan" est une infirmière bénévole qui était à Wat Patum en mai 2010, lorsque des tireurs embusqués militaires ont délibérément abattus six civils qui cherchaient un refuge dans le temple ou essayaient d'apporter une aide médicale aux civils blessés.

Les morts du Wat patum

Les morts du Wat patum

Nuttatida a témoigné à l'enquête sur les meurtres des 6 civils comme quoi, dans la matinée du 19 mai 2010, elle et une autre infirmière bénévole, Kamonket, sont entrées dans le temple afin de prêter assistance à ceux qui s'y étaient réfugiés. Le temple avait été déclaré zone de "refuge sûr". Peu après 4 heures de l'après-midi, Nuttatida a observé des salves de coups de feu tirés dans le temple près de la première tente infirmerie par cinq soldats postés sur la ligne du métro aérien BTS. Un certain nombre de personnes ont été tuées par les tirs de ces snipers de l'armée à ce moment-là, y compris l'infirmière Kamonket. Nuttatida a affirmé qu'aucun coup de feu n'a été tiré à partir du temple.

Nuttatida

Nuttatida

La déclaration du témoin ci-dessus est la preuve la plus importante impliquant des soldats dans cet assassinat de sang-froid des civils au Wat Patum en 2010. Il implique aussi le général Prayut, qui était en charge des opérations militaires à l'époque.

Nuttatida arrêtée

Nuttatida arrêtée

Pas de surprise donc que Nuttatida ait été inculpée avec des accusations de "terrorisme" impliquant un petit engin explosif ayant explosé devant le tribunal pénal de Rajchada à Bangkok. Personne n'a été blessé par cette explosion. Il n'y a absolument aucune preuve reliant Nuttatida à cette dernière et les militaires ont nié l'avoir arrêté. En fait, dans les premiers jours de détention, elle a été soumise à la torture physique et mentale, et elle a maintenant été aussi inculpée de lèse-majesté. Elle est toujours en prison.

L'ensemble du processus est monté de toute pièce par la junte qui essaye de détruire la crédibilité d'un témoin clé des assassinats étatiques.

Le deuxième cas intéressant, ce sont les diverses accusations de lèse-majesté contre des proches de l'ex-épouse du prince héritier, dont il a récemment divorcé. Un certain nombre de policiers ainsi que d'autres personnes liées à "Sirat", ont été accusés de lèse-majesté pour s'être "réclamés de la légitimité royale" afin de favoriser leurs intérêts commerciaux.

Tout en ayant peu de sympathie pour ces gens, je dois souligner que cela peut difficilement être considéré comme un exemple de justice. Qui plus est, le général Prayut, et divers autres dictateurs, pourraient également être accusées d'avoir utilisé le roi pour justifier leurs coups d'Etat militaires et bâtir leurs propres nids. Mais ce qui est intéressant, c'est que la junte attaque ces personnes avec des accusations douteuses, afin de gagner la faveur du prince héritier, qui veut se débarrasser de son ancienne femme et de tous ses proches. Après cela, la junte estiment que le prince lui "sera redevable" et donc fera ce qu'elle lui dira de faire. Après tout, cet odieux prince sera bientôt le prochain roi.

Prayut et ses truands affirment constamment être "de bonnes personnes". Si c'est cela les bonnes personnes, il est temps pour le reste d'entre nous de devenir très très mauvais...

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires