Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 17:37

Traduction d'un article publié par Prachatai

Lien de l'article en anglais: 

 

http://prachatai.com/english/node/3404    

Introduction de Tyrell Haberkorn
Tanthawut Taweewarodomkul (également connu sous le nom de "Num" et de "Num Daeng Non") est un père de 40 ans, qui purge actuellement une peine de 13 ans pour des violations alléguées de l'article 112 et de la loi de 2007 sur les crimes informatiques. En septembre 2012, il a retiré sa requête d'appel dans le cadre du processus de demande de pardon. Peu de temps après, il a écrit cette lettre à son avocat, Anon Numpa, qui l'a ensuite affiché sur le site Web de l'Institut juridique Ratsadornprasong. La reconnaissance de Tanthawut que ceux qui sont emprisonnés ne sont pas différents de ceux qui restent en dehors est urgente et importante.

Le "Projet e-mail Droplet" ("e-mail gouttelettes" en français) ( โครงการ อิ เมล์ หยด น้ำ) que Tanthawut mentionne est un projet qu'il a initié pour envoyer des emails à des prisonniers politiques. Plus d'informations peuvent être trouvées sur ce projet sur ce lien en thaï http://prachatai.com/journal/2012/08/42229    , qui note que le nom vient d'un commentaire que Tanthawut a fait comme quoi les courriels, cartes postales, et les visites aux prisonniers politiques agissent comme des "gouttelettes d'encouragement" pour eux afin de continuer à se battre. Comme des gouttes d'eau pour quelqu'un qui a soif, l'encouragement leur est nécessaire.

Tanthawut Taweewarodomkul – Zone 1
33 Bangkok Special Remand Prison, Ngam Wongwan Road
Lad Yao, Chatuchak, Bangkok 10900
Email: BK_REMAND@HOTMAIL.COM; FREEDOM4PP@GMAIL.COM (Droplet Email Project)
N ° 131-2555/36A
 

Samedi 15 septembre 2012

Bonjour Khun Anon

Et juste comme ça, après une longue attente, je suis maintenant un No. Cho (1). Merci beaucoup pour toute votre aide et pour la véritable solidarité de tous les amis qui se sont présentés pour m'encourager ce jour-là, même si c'était pour retirer mon appel. Je crois, cependant, que les amis du dehors comprennent ma décision. Je n'ai pas pris cette décision pour moi. Je l'ai fait pour l'avenir de Nong Web, mon fils. Et j'ai écrit une lettre pour le dire à mon enfant. Même si je ne sais pas quand je serai libéré, ce fut un pas de plus vers la liberté. J'ai espoir que rien ne va retarder ou faire dérailler cela dans la phase finale.

Depuis un an et demi que mon cas a été décidé, je n'ai pas été dans le monde d'en dehors de la prison. Le jour [ou j'ai retiré mon appel], c'était la première fois que j'ai été en plein air. J'ai entrevu la vie ordinaire à l'extérieur, la vie comme était la mienne avant d'entrer dans la prison. J'ai regardé et ait souri avec bonheur. Je rêvais et dans mon imagination, je pouvais voir une voiture. Je conduisais et Nong Web était assis près de moi. Nous devions partir en voyage. Oh! Il m'a suffit de penser à ça et cela m'a apporté le bonheur.

J'ai reçu des courriels encourageants m’exhortant à continuer le projet "e-mail Droplet". Je tiens à remercier tous ceux qui ont envoyé des courriels ainsi que ceux qui m'ont rendu visite ici. J'essaie de trouver un moyen d'envoyer des réponses à ceux qui ont écrit, dont parmi eux, Khun Som, Khun Thanet, Khun Nucharee, Khun Karnt, Ajarn Yukti, Khun Lee, Khun Jum Jim, Khun Thiraphong, Khun Plaen, Khun Tee, Khun Joehawaii, Khun Pravitchayo, Khun Pornpit, Nong Leng, Khun Tuan, et Khun Art Chiang Mai. J'espère avoir l'occasion d'entendre plus de nouvelles d'eux à travers le projet "e-mail droplet". Je voudrais demander aux gens d'envoyer des encouragements aux amis de la prison Laksi aussi (2). Même si parmi certains d'entre nous il y a des personnes de haut niveau, ceux d'entre nous qui sont là sont des gens importants, leurs sentiments ne sont pas différents. Avec ce projet, je me suis mis à envoyer des encouragements aux amis qui sont là.

Un jeune ami est venu me rendre visite et m'a dit qu’Ajarn Somsak Jeamteerasakul a parlé de moi et m'a envoyé ses voeux. Je tiens à remercier Ajarn Somsak pour l'intérêt et la réflexion qu'il porte à une personne sans importance comme moi. Pour certains, au sein du groupe des personnes accusées en vertu de l'article 112, la majorité des gens ne connaissent que P'Somyos et Ajarn Surachai. Il est également vrai que la majorité des gens en savent plus sur Jatuporn Prompan, Jeng Dokchik, etc, que sur des gens ordinaires comme nous, qui sont emprisonnés. Nous devons persévérer et lutter avec plus de force, encore et encore, comme les gens célèbres le font. J’ai de la chance, parce que j'ai Khun Anon, Khun Pla et l'équipe de Prachatai. Ils aident à fournir un canal pour que nous, les prisonniers sans importance, puissions nous exprimer. A l'heure actuelle, les gens en dehors de la prison ont beaucoup d'informations sur nous, mais les résultats ont été médiocres. Je veux dire à Ajarn Somsak et tout le monde que "Peut-être que je n'aurais pas le devoir d'aider nos amis, si les gens [de l'extérieur] avait sympathisé plus avec nous."

Une autre chose qui m'a fait très chaud au coeur, c'est qu'aujourd'hui, P'Suchart Nakbangsai [ou Warawut Thanangkorn, de son vrai nom], ou, comme je l'ai appelé, P'Chart, mon frère aîné dont les idéaux sont très proche des miens, est venu me voir. Il a déjà été libéré et a bien tenu sa promesse: "Je ne vous oublierai pas." Il a passé la porte de sortie de la prison, il est sorti. Pour dire les choses simplement, il a fait ce qui est difficile pour certains d'entre nous (un de plus ... moi ... ee-ee). En bref, s'il vous plaît dites à P'Suchart que je suis très réconforté par ce qu'il a fait et ce qu'il a promis de faire. Un jour, si j'en ai l'occasion, je ferai les mêmes choses que P'Suchart a fait. Parce que nous sommes "le peuple". Pour me trouver une épouse, pas besoin de lui pour le faire. Au moment où je sortirai, je serai trop vieux. Hee hee.

Quelque chose d'autre qui fait que moi et d'autres amis de la famille 112 se sentent très bien est le grand retour d'un ami qui a partagé le même destin que nous, quelqu'un que je ne connaissais que pour avoir lu son histoire dans les journaux, Khun Suwicha Thakor [Suwicha a récemment été vu à nouveau actif sur certains forums internet]. Le jour où j'ai été arrêté était proche de la date à laquelle Khun Suwicha a été libéré. Je pense que, parce que Khun Suwicha est aussi le père d'un petit enfant, il peut bien comprendre ma situation. Jusqu'à aujourd'hui, je me souviens très clairement de l'image de Khun Suwicha et de ses enfants dans le Bangkok Post. Je me demandais ce qui était arrivé à Khun Suwicha après avoir été libéré de prison. Aujourd'hui, j'ai la réponse. Je le considère comme une autre force importante pour aider les personnes en Thaïlande et dans le monde à comprendre le coté néfaste de cette loi. Ce qui importe, c'est que je me rends compte que Khun Suwicha, P'Chart, et moi, partageons les mêmes pensées, idées et sentiments: c'est de se sentir reconnaissant envers les gens, nos compatriotes et nos amis dans le monde entier, ainsi que la perte de foi envers les politiciens de ce pays. Je les remercie au nom de tous les amis [détenus en vertu de l'article] 112 pour leur compassion et d'avoir été un exemple pour les gens qui partagent leurs idées, comme moi, et d'avoir la foi ainsi que parce qu'ils se réunissent et agissent pour la justice.

L'inspiration pour cela provient de ce que P'Chart m'a dit. Khun Anon, s'il vous plaît transcrivez l'enregistrement et donnez moi la transcription à lire. Ce serait un cadeau extraordinaire.

Fidèle et indéfectible
Num Daeng Non (Num Non Rouge)
Père de Nong Web

P.S., votre nouvelle coupe de cheveux est très belle!

Les notes du traducteur de la version anglaise:
(1) "No. Cho" est une translittération de l'abréviation thaïe "
นช." qui est un raccourci de "นักโทษเด็ดขาด ชาย

", ce qui signifie un prisonnier dont le cas a atteint le point final. Ce point peut être atteint, soit lorsque l'affaire arrive devant la Cour suprême, ou que le prisonnier cesse de faire appel. Lorsque Tanthawut a retiré son appel, son statut a changé et est devenu "No. Cho". Cela signifie qu'il est maintenant admissible à une demande de pardon.
(2) 47 prisonniers politiques chemises rouges sont détenus dans une prison spéciale à Laksi...

Liens en français sur le cas de Tanthawut:

 

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-un-prisonnier-politique-thailandais-tanthawut-taweewarodomkul-107949923.html   

 

http://liberez-somyot.over-blog.com/article-le-prisonnier-politique-thailandais-tanthawut-taweewarodomkul-ecrit-une-lettre-a-amnesty-internation-108071678.html   

 

Photo ci-dessous: Tanthawut Taweewarodomkul  

tanthawut

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires