Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 11:57

Un article de Giles Ji Ungpakorn

Lien:

https://uglytruththailand.wordpress.com/2014/11/29/thai-state-set-to-execute-five-patani-fighters/

 

Il est scandaleux que l'état thaïlandais veuille exécuter cinq rebelles sudistes capturés qui seraient impliqués dans une embuscade contre des soldats en juillet 2012. Quatre soldats d'une patrouille en moto ont été tués et un certain nombre d'autres grièvement blessés lors de cette attaque.

Même si les cinq rebelles capturés étaient vraiment coupable, et nous savons tous comment le système de justice thaïlandais est bon pour trouver des boucs émissaires, l'exécution de combattants ennemis capturés est inacceptable. Ils doivent être traités comme des prisonniers de guerre, et non comme des criminels de droit commun. Qui plus est, la peine de mort est une abomination dans tous les cas.

La dictature militaire thaïlandaise présente est dirigée par le général qui a ordonné le massacre d'environ une centaine de manifestants pro-démocratie non armés en 2010. L'état thaïlandais a assassiné 85 Malais musulmans désarmés à Takbai en 2004 et tout au long de la guerre à Patani, il y a eu beaucoup plus de civils malais musulmans tués que de soldats thaïlandais. Souvent, ces meurtres sont effectués par des escadrons de la mort soutenus ou dirigés par l'État. Pas un seul fonctionnaire, militaire, ni politicien thaïlandais n'a jamais été accusé pour ces crimes d'État, même lorsque nous savons qui sont les coupables. Cela remet les peines de mort vis-à-vis des cinq combattants rebelles dans leur contexte. C'est de la pure et brutale hypocrisie.

Le fait que l'Etat thaïlandais tente d'assimiler les attaques des rebelles du sud à des "actes criminels" n'est pas unique. De  nombreux États, y compris ceux de l'Occident, ont essayé de faire passer les combattants de la libération pour des "terroristes et des bandits". Cependant, cette attitude ne conduit jamais à une solution politique des conflits, car elle nie le fait que les gens opprimés ont des doléances véritables qui les forcent à prendre les armes. En fin de compte, les États finissent toujours par être obligés de négocier. Un tel combattant de la liberté qui a été marqué comme "terroriste" était Nelson Mandela.

La guerre de longue durée à Patani est le résultat d'années d'oppression et de violence par l'Etat thaïlandais. Le conflit ne peut être résolu par une issue pacifique que par un règlement politique négocié qui reconnaît les droits du peuple de Patani à l'autodétermination, même si cela signifie l'autonomie ou l'indépendance.

Pourtant, les divers gouvernements thaïlandais se sont toujours opposé à une véritable solution politique. Ils peuvent entrer en négociations avec certains groupes rebelles de temps en temps, mais ils continuent à privilégier les méthodes militaires pour réprimer la dissidence et la lutte pour la libération.

Le problème a été encore aggravé par les coups d'Etat militaires et la suppression de la démocratie dans la totalité du pays.

Pour plus de détails sur le conflit entre les rebelles et l'état thaïlandais à Patani voir mon analyse (en anglais):

"The Bloody Civil War in Patani and the way to Achieve Peace"

https://www.scribd.com/doc/207169526/The-Bloody-Civil-War-in-Patani

Les condamnés à mort de Patani

Les condamnés à mort de Patani

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires