Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 15:01

Les autorités cambodgiennes étudient une demande du gouvernement militaire de Thaïlande d'extrader trois citoyens thaïlandais pour le crime d'insulte à la monarchie, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Chum Sounry a confirmé que le gouvernement avait reçu une demande d'extradition "pour insulte à la monarchie thaïlandaise" de trois ressortissants thaïlandais réfugiés au Cambodge.

"En ce moment, les autorités compétentes étudient cette demande, ce n'est donc pas le bon moment pour émettre des informations détaillées", a déclaré Sounry, restant discret sur les détails des infractions présumées de ces trois personnes.

Lorsqu'on lui a demandé si le Cambodge faciliterait l'extradition, Sounry a refusé de donner une réponse définitive, mais a rappelé le traité d'extradition signé par la Thaïlande et le Cambodge en 2001. "Les deux pays ont un traité d'extradition, et les autorités cambodgiennes envisagent la demande," a-t-il dit.

Cependant, le traité énonce qu'une infraction, pour donner lieu à une extradition, doit être condamnable d'une peine d'emprisonnement en vertu des lois des deux pays. Insulter un roi n’est pas une infraction pénale en vertu du Code pénal du Cambodge, confirme l'expert juridique Sok Sam Oeun.

"Insulter le roi n'est pas un crime au Cambodge," a-t-il dit.

Sam Oeun a ajouté que cette exigence d'extradition avait également été inscrite dans le Code de procédure pénale du Cambodge. "Nous ne pouvons pas extrader une personne si ce pourquoi elle est accusé n'est pas un crime au Cambodge. Nous ne pouvons donc pas envoyer ces gens en Thaïlande."

Le Bangkok Post a rapporté que la Thaïlande avait également demandé la coopération des États-Unis, de la France, de l'Australie, du Japon et de la Nouvelle-Zélande pour l'extradition de Thaïlandais réfugiés et accusés de lèse-majesté.

Selon le Bangkok Post, le ministre de la Justice thaïlandais Paiboon Koomchaya a prétendu qu'il aurait reçu une "réponse positive" des ambassadeurs qu'il avait approchés, mais qu'il y avait encore "un problème en ce qui concerne le droit international".

Insulter ou diffamer la monarchie peut inclure les observations faites sur les médias sociaux à propos de la famille royale - comme par exemple un cas déconcertant d'un homme qui avait fait un commentaire "sarcastique" sur le chien de feu le roi - et peut être condamné par une peine de prison de 15 ans.

Les universitaires et les observateurs internationaux ont condamné cette loi qui est souvent utilisée par la junte militaire afin de renforcer sa légitimité.

Source:

http://m.phnompenhpost.com/national/cambodia-mulls-thai-juntas-request-three-extraditions

La Thaïlandaise républicaine Suda Rangkupan s’est d’abord réfugiée au Cambodge avant de rejoindre les USA après le coup d’Etat de 2014

La Thaïlandaise républicaine Suda Rangkupan s’est d’abord réfugiée au Cambodge avant de rejoindre les USA après le coup d’Etat de 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by liberez-somyot
commenter cet article

commentaires